Ce n’est pas facile de définir un film « à gros succès », il peut être évalué selon les normes de tous les éléments qui le composent. Mais il y a un consensus partagé par tous : le film doit absolument toucher le public pour avoir cette qualification. Le 16 août à Beijing, lors d’un forum organisé par l’Académie centrale d’art dramatique de Beijing dans le cadre du 12e Festival international du film de Beijing, des cinéastes chinois ont discuté de la manière de créer un film à « gros succès ».

Hao Rong, doyen de l’Académie centrale d’art dramatique de Beijing, a présidé le forum. Pour lui, un film à « gros succès » doit refléter une haute moralité, l’esprit de l’époque, la diversité culturelle d’une nation et la recherche de la finesse de l’art. Les cinéastes doivent mettre l’accent sur la recherche de l’excellence professionnelle dans la création et la performance.

Un film à « gros succès » pourrait être évalué en trois dimensions : la profondeur de la pensée, le raffinement de l’art et la finesse de la réalisation, selon Tan Zheng, rédacteur en chef de l“Art du cinéma » qui était également présent au forum.

Prenant l’art de l’interprétation comme point de départ, l’actrice Zhang Ziyi a souligné l’importance des compétences professionnelles et d’une volonté ferme dans l’environnement de création artistique d’aujourd’hui. Selon elle, les œuvres à « gros succès », il est possible de les rencontrer, mais impossible de les demander. Une bonne interprétation du personnage, pour elle, ne peut pas être réalisée par un acteur seul, car elle exige les efforts conjugués des réalisateurs, des scénaristes, des producteurs, des costumiers, des maquilleurs, etc.
 
Huang Jianxin, célèbre réalisateur, scénariste et producteur, pense qu’une œuvre qualifiée de « gros succès » doit avoir une grande collision, qui pourrait provenir du monde, de l’histoire ou de l’âme. L’équipe doit avoir de bonnes histoires, connaître les sentiments des gens, une imagination artistique, un esprit ouvert et ne pas être limité par un cliché. « Les cinéastes ont besoin d’un tel esprit pour réunir toutes leurs forces et oser gravir les sommets de l’art », a-t-il souligné.

Etienne Tang

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

seize + 6 =