New normal concept with Red paper plane in new direction on blue background

La Crise Covid a entraîné des bouleversements profonds et irréversibles dans nos modes de vie. Pour beaucoup, l’avenir passe nécessairement par un changement partiel ou total de vie. Voici quelques idées pour amorcer le changement.

La réduction de la charge de travail consécutives aux confinements successifs a aidé de nombreuses personnes à se recentrer sur leurs désirs profonds. Leurs rêves jusque-là relégués au second plan sont soudain devenus d’actualité. Plus question de reprendre le cours de choses comme si rien ne s’était passé. L’avenir sera nécessairement marqué par un changement de vie. “En mars 2020, lors du premier confinement, je me suis retrouvée au chômage partiel du jour au lendemain”, raconte Sandrine, 43 ans, alors cadre marketing dans une grande entreprise de cosmétique.”J’ai ressenti le besoin d’avancer dans ma vie. Je venais de passer le cap de la quarantaine et j’avais envie de découvrir un nouveau métier. Certes il est difficile de quitter un CDI dans un grand groupe. On sait ce qu’on perd, on ne sait pas ce qu’on gagne… Pourtant, j’ai décidé de faire le pas”.

Qu’il s’agisse d’un changement de métier, d’un changement de travail ou d’une nouvelle vie à 360 degrés, le sujet est d’actualité. Avant de faire le grand saut, de quitter le métier que vous exercez depuis de nombreuses années et dans lequel vous êtes compétent, vous devez respecter certaines étapes. “Mon CPF me permettait de prétendre à des formations utiles pour engager cette étape de ma vie. J’ai commencé par contacter le Fongecif qui m’a orienté vers un bilan de compétences”, raconte Sandrine. S’il était normal de passer toute sa vie dans la même entreprise, les choses ont changé. La vie professionnelle n’est plus linéaire.

Changer de métier

Pas question de changer de métier avant d’avoir pris le temps de vous poser les bonnes questions. Une reconversion professionnelle doit être mûrement réfléchie. Le désir de changement n’est pas toujours envisagé pour de bonnes raisons. La première étape incontournable, pour réussir sa reconversion, consiste à réaliser un bilan de compétences. Il a pour objectif de vous aider à choisir un nouveau métier non sur la base d’un coup de tête ou sur l’idée que vous vous faites du métier de vos rêves, mais sur l’adéquation entre vos aptitudes et tel ou tel métier. C’est uniquement ainsi que vous pourrez vous épanouir. Avant de commencer une nouvelle carrière, prenez le temps de la réflexion. ”Ma motivation première concernait le sens de mon travail”, se souvient Sandrine. “J’avais envie de contribuer à changer des vies, quitte à sortir de ma zone de confort, le temps d’apprendre un nouveau métier. J’ai dû affronter mes peurs, notamment l’insécurité financière, sachant que je venais d’acheter mon appartement. Heureusement que mes motivations étaient plus fortes que mes appréhensions, aujourd’hui je ne regrette pas ma réorientation”.

Virage à 180° : nouvelle ville, nouveau job, nouvelle vie…

Pour d’autres personnes, comme Simon, 37 ans et ingénieur agronome dans un groupe agroalimentaire, la conversion professionnelle passait avant tout par un changement d’entreprise. “J’aime énormément mon métier. Pourtant, il y a un an, j’ai fait un burn-out. La charge de travail était tellement importante que j’ai enchaîné les arrêts maladie. Au bout de six mois, je ne me voyais plus revenir à mon poste, dans la même équipe. Je me suis dit que le moment était venu de commencer une nouvelle vie. Je me suis séparé de ma copine et j’ai commencé à chercher du travail sur Bordeaux. Changer de ville était pour moi une manière de prendre un nouveau départ”.

C’est également le cas pour Lucas, 37 ans, responsable de développement dans un réseau de restauration rapide. “J’ai tendance à me passionner pour mon travail, au détriment de ma vie veau départ : job, réseau d’amis… cela me permettait d’entamer une nouvelle vie”. L’arrivée dans une nouvelle ambiance, un nouveau travail, est l’occasion de changer radicalement la donne et même pour changer de vie. Les formations professionnelles ne manquent pas pour qui souhaite opérer un changement de cap. Amorcer une nouvelle aventure professionnelle est toujours l’occasion de voir l’avenir autrement, de reprendre sa vie en mains.

Se lancer dans l’entrepreneuriat

Créer son entreprise est une belle aventure ! Que l’on soit demandeur d’emploi ou en poste, créer son propre emploi est une source d’épanouissement et de grande satisfaction. “A 57 ans, j’ai voulu démarrer une nouvelle vie”, raconte Alain, ingénieur du son. Marre des déplacements professionnels, des horaires tardifs des concerts et aussi une certaine lassitude. “J’avais fait le tour de ce qui était possible professionnellement, j’avais envie de me renouveler”.

Alain ouvre une boutique en ligne. Un nouveau départ dans la vie pour lequel il a reçu le soutien inconditionnel de sa femme et de son fils. “Je n’avais autour de moi que des réactions positives, des encouragements voire de l’admiration. Aujourd’hui, je suis fier de leur prouver qu’on peut être heureux dans son travail à tout âge. ll n’y a pas d’âge pour réussir sa reconversion, pour se réaliser professionnellement. Je réalise à quel point le fait d’aller au bout d’un projet nous donne confiance en nous”.

Entrepreneurs : donnez toutes les chances à votre projet !

L’aide de professionnels est précieuse pour donner à sa nouvelle entreprise toutes les chances de réussir. Les formations à la création d’entreprise permettent d’éviter les écueils qui fragilisent les projets naissants  : comment rédiger un business plan ? Quelles sont les obligations légales d’un chef d’entreprise ? A quelles aides peut-on prétendre ? Travailler avec des professionnels, dans l’entrepreneuriat, n’est pas toujours gage d’une reconversion réussie, mais elle améliore les chances de manière certaine. Johann, 39 ans, a créé son entreprise de mécanicien en 2021. Un tournant dans sa vie. Le marché de l’emploi peu prometteur l’a orienté vers un changement de carrière et une reconversion professionnelle. Son programme de reconversion, il l’a élaboré avec grâce à son compte personnel de formation. Avant de se lancer, il a effectué un stage de six mois dans une entreprise similaire à celle qu’il souhaitait lancer, ce qui lui a permis de travailler avec des professionnels.

“Ce n’est pas facile d’arriver à changer de voie à mon âge. Je voulais essayer quelque chose de nouveau et je savais que je pouvais prétendre à un congé individuel. J’avais vraiment envie de changer de vie. Je savais que je devais oser, prendre la décision de changer ne suffit pas. Il est vraiment nécessaire de prendre sa vie en main. J’ai lu plusieurs ouvrages de développement personnel, j’ai pris conscience que pour m’épanouir, je devais changer de job. Je voyais des jeunes autour de moi se lancer dans la vie professionnelle en essayant de changer les choses, ça me faisait envie. J’ai alors travaillé sur mon projet de reconversion. J’étais prêt à tout car j’avais vraiment décidé de changer”. Aujourd’hui, un an après la création de mon entreprise, Johann estime avoir réussi sa reconversion. Son leitmotiv ? “Si tu veux changer ta vie, tu dois t’en donner les moyens”.

Pôle Emploi est un bon point de départ pour identifier les formations qui aident à formaliser un projet professionnel. Un regard extérieur nous permet de changer sa façon de voir et d’avoir un regard plus objectif sur la situation. Suivre une formation est parfois nécessaire, mettre par écrit son projet de vie, pour changer de carrière, changer de profession, changer de voie professionnelle et réorienter sa carrière. Tout peut arriver dans la vie, dès lors qu’on se convainc qu’il est possible de changer sa vie. N’oubliez pas que le moteur de tout changement est votre confiance en vous !

Aline JORIS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

1 × un =