Par Soraya Khireddine, experte des réseaux sociaux et fondatrice de l’agence 4YOU

Tribune. Depuis déjà plusieurs années, les établissements bancaires sortent de leur communication traditionnelle en investissant les réseaux sociaux. Encore timides sur TikTok, les banques ne doivent plus hésiter à y investir le terrain pour booster leur visibilité… et leur performance.

Une niche encore sous-estimée

C’est un fait : parler finance sur TikTok séduit en masse. En 2022, les contenus financiers affluent sur le réseau social au milliard d’utilisateurs, tous enrobés sous le terme désormais démocratisé de “FinTok” (Finance + TikTok). Celles et ceux qui prennent la parole sur le sujet sont, quant à eux, qualifiés de « Finfluenceurs ». On recense actuellement pas moins de 2,1 milliards de mention du hashtag #StockTok, 887,9 millions de mention du hashtag #FinTok, 57,7 millions pour #FinancialEducation et 46,6 millions pour #FinancialAdvisors. Bien plus qu’une simple source d’information, le pouvoir de la FinTok réside dans sa capacité à capter l’attention de toute une génération disposée à épargner pour son avenir. 

Dépoussiérer l’image de la banque traditionnelle

À l’heure où les néobanques ont pris un train d’avance en matière de réseaux sociaux nouvelle génération, les banques traditionnelles sont fin prêtes à tenter leur chance. Certaines d’entres elles ont d’ores et déjà sauté le pas, à l’image du Crédit Agricole, Orange Bank ou encore la Banque Postale. Challenges, vidéos, promotions… L’avenir de ces établissements financiers se veut tout sauf traditionnel et vise un seul et même objectif : décupler leur attractivité digitale.

Le lieu de ralliement de toute une génération

Le constat est clair : la conquête des cibles étudiantes et des jeunes actifs aura lieu sur TikTok. La plateforme se veut en effet le moyen idéal pour garder un contact permanent avec les jeunes générations tout en modernisant l’image qu’elles ont du banquier. La génération Z, par exemple, est aussi responsable qu’enlisée dans une époque où il devient difficile de réussir sans investir. Curieuse, la population qui ‘scrolle’ à longueur de journée sur TikTok est en attente de contenus pédagogiques, et ce tout particulièrement sur le thème de la finance. Alors que la précarité étudiante est un sujet brûlant, les professionnels de la finance disposent ainsi d’un marché en attente de bons conseils. 

L’éducation financière sur TikTok

Avec l’avènement de la finance pour tous, les jeunes sont les premières victimes – influencées et influençables – des dérives et des conseils financiers qui auraient mieux fait de ne jamais être exprimés sur la toile. Le besoin grandissant d’informations fiables permet à de nouveaux profils de faire autorité sur un secteur où jusqu’alors, seuls les infopreneurs et les particuliers prenaient la parole. Rappelons que TikTok est un espace sur lequel le sujet de l’argent est libéré de ses complexes. Sur la plateforme, les jeunes cherchent au quotidien à inventer de nouvelles façons de gagner leur indépendance financière et à comprendre les rouages de la bonne gestion de leur portefeuille. Les chiffres parlent d’eux même : en 2021, 22% des Gen Z se renseignaient sur les questions financières auprès de leurs familles… contre 34% sur TikTok et Youtube.

Les produits bancaires, nouvelles stars de TikTok

Qu’il s’agisse de comptes bancaires, de crypto-monnaies ou d’investissements immobiliers : l’audience de la FinTok est à l’écoute. Ma French Bank a récemment organisé un challenge sur TikTok à l’occasion du lancement de son offre bancaire dédiée aux adolescents. Résultat : plus de 300 millions de vues cumulées avec plus de 100 000 vidéos créées par des jeunes mentionnant le hashtag du challenge. TikTok révèle toute une génération prête à se lancer dans une aventure financière qui était jusqu’alors inaccessible aux moins de 30 ans. Aux États-Unis, près de la moitié des millennials ont acquis une crypto-monnaie… Merci TikTok ?

TikTok et marque employeur

Atout non négligeable pour la marque employeur, la présence sur TikTok permet à la fois de moderniser et d’humaniser l’entreprise. Le secteur bancaire étant encore considéré comme « à l’ancienne », TikTok est la parfaite opportunité de déconstruire les idées reçues et de se positionner comme une entreprise où il fait bon travailler. Dans cet esprit, de plus en plus d’entreprises vont jusqu’à recruter de nouveaux talents via TikTok ! Parmi les pionniers de cette démarche, la startup Bonanza permet à ses clients de recruter via les réseaux sociaux. La démarche en a séduit plus d’un, notamment la Caisse d’Épargne Ile De France.

Entrepreneure et experte social media depuis plus de 10 ans, Soraya Khireddine a déjà accompagné de nombreuses marques dans leurs relations avec les influenceurs (Oui.sncf, Celio, Repetto, Carrefour,…), a dirigé les rédactions de Minutebuzz puis Melty, et participé à la création du collectif de youtubeurs Studio Bagel. Soraya Khireddine est la fondatrice de l’agence 4YOU, rachetée par Mozoo, le spécialiste de la publicité et du brand content sur mobile, en 2022.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

18 + trois =