À 55 ans, Arthur est bien plus qu’un animateur télé, de fait un authentique entrepreneur ; de ceux qui ne lâchent jamais l’affaire. On l’avait cru un temps décroché face à l’arrivée des mastodontes de la production audiovisuelle tricolore.

Le géant Banijay, leader mondial de la production télé, contrôlé par le flamboyant Stéphane Courbit, qui adossé à des partenaires prestigieux comme Arnault ou Bolloré, dispose des moyens financiers pour consolider son leadership mondial depuis le rachat de Shine Endemol. Ou l’autre, le nouveau challenger, Mediawan dirigé par l’entrepreneur normand Pierre-Antoine Capton (également président du club de football du Stade Malherbe de Caen) et qui bénéficie de toute la confiance de l’avisé Xavier Niel allié au banquier Matthieu Pigasse (président de la banque américaine Centerview, après avoir été un temps DG de Lazard). Ces trois-là (19,6 % de Mediawan) font désormais équipe avec le fonds américain KKR pour racheter tout ce qui bouge !

Dans ce paysage encombré, Arthur (Jacques Essebag de son vrai nom) ne baisse pas les bras. Mieux, l’ex-patron du réseau radio Oui FM (revendu en 1981 au groupe de Jean-Eric Valli) consolide ses positions dans la production télé (AB production, Les Anges, Ellimac…) et signe avec sa société Satisfaction The Television Agency, créée en 2011 (120 millions d’euros de chiffre d’affaires dont la moitié sur le digital), un accord attractif avec l’inamovible roi de la télé-réalité, le tycoon néerlandais John de Mol (ils se connaissent depuis 20 ans), pour distribuer ses nouveaux programmes tirés du catalogue Talpa Network et notamment le prometteur « Avatar » déjà annoncé comme un nouveau « The Voice » sur le marché francophone. Il est vrai que le marché de l’audiovisuel est plus que porteur et n’a pas fini de s’ouvrir avec le développement accéléré des plateformes de streaming comme les américains Netflix, Amazon Prime, Disney+, Apple TV, voire les français myCANAL ou Salto. La bataille ne fait que commencer.

Robert Lafont

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

14 − 8 =