Par Perrine Vincent, talent acquisition specialist chez Approach People Recruitment

Tribune. Au-delà l’évolution inédite du mode de travail, la crise sanitaire a aggravé la pénurie de talents dans de nombreux secteurs et métiers. Comme le fait ressortir la dernière étude de DirectSkills menée par OpinionWay, 75% des entreprises interrogées qui constatent des difficultés à recruter l’expliquent par un manque de profils qualifiés.

Dans ce contexte, le recruteur devient vital pour la croissance et la survie de l’entreprise. Comment recruter ce talent central, en charge du recrutement en interne en entreprise comme en cabinet spécialisé pour identifier d’autres talents ?

Une identification qui se doit d’être efficace

Le contexte actuel de pénurie de talents rend la tâche difficile pour les entreprises de trouver de bons recruteurs. Encore faut-il savoir ce qu’on recherche et où les trouver. Lorsqu’il s’agit de recruter n’importe quel profil et également un recruteur, il est essentiel de connaitre le marché pour voir où chercher afin de trouver le bon candidat en termes de compétences techniques ou linguistiques comme de savoir-être. 

Que ce soit à l’échelle nationale ou européenne, les cursus universitaires ou parcours sont très différents les uns des autres, y compris pour les métiers du recrutement pour lesquels la pluri-compétences est synonyme de richesse. Dans certains pays européens, les recruteurs ont suivi des études de psychologie quand d’autres sont issus d’écoles de droit ou de commerce. 

Afin d’identifier rapidement un candidat adapté au poste de recruteur, les cabinets de recrutement ont pour habitude de s’appuyer sur un vivier de talents avec qui il est important d’entretenir une relation sur du très long terme afin de pouvoir les contacter au bon moment. Cependant, cette bonne pratique ne peut pas être la seule solution et ne le sera pas pour une entreprise à la recherche de ce profil : il faudra surtout être capable de susciter l’intérêt des plus pertinents pour le poste à pourvoir. 

Des qualités uniques

Hormis une personnalité du recruteur adaptée au poste comme à la culture de l’entreprise, la future recrue se doit d’être capable dans son quotidien de percevoir, d’un côté, toutes les nuances des candidats qu’il sera amené à intégrer ou placer, sentir l’évolution de l’entreprise selon les recrutements qu’il ou elle pourrait avoir à faire, de l’autre. Et cela d’autant plus dans le contexte de pénurie de salariés qualifiés.

En ayant la confiance de la direction pour connaitre la politique stratégique et salariale, le recruteur en interne peut visualiser ses enjeux en matière de compétences et de recrutement à court, moyen et long terme. L’anticipation sur ces questions comme sur les tendances de demain en matière d’environnement de travail par exemple est primordial. Il représente son avenir et donc sa survie. En parallèle, cela nécessite de la part du postulant recruteur d’être de qualités humaines telles que la diplomatie ou la discrétion : proche de la direction, il a à la fois la nécessité, le privilège et la responsabilité des informations qui lui sont confiées.

Un futur collègue avec qui créer du lien

Que ce soit en entreprise ou encore plus dans un cabinet de recrutement, un talent sera tenté de rejoindre la structure en fonction de ce qu’il ressent lors des entretiens et notamment s’il sent que les valeurs humaines qui lui importent et la bonne entente y règnent. Au-delà du salaire proposé, les recruteurs devront réussir à créer du lien, dans leur métier du quotidien comme lors du processus de recrutement de leur futur collègue. Dans le recrutement, c’est l’humain et le relationnel qui font la différence. Dans le cas du recrutement d’un recruteur, il faut donc y apporter la plus grande attention. En effet, la future recrue pourra percevoir durant les différents entretiens des indications sur l’environnement de travail, la culture d’entreprise ou encore l’approche métier véhiculée.

Au moment de la phase de recrutement d’un recruteur, les personnes qui en ont la charge devront puiser dans leur créativité pour adopter une approche qui diffère par rapport aux autres postes recherchés. Recruter reste une mission difficile mais dans ce cas, il s’agit d’un collègue direct. Au-delà donc de tous les conseils techniques, le recruteur pourra légitimement s’interroger : aurai-je envie de passer du temps avec cette personne s’il s’agit d’un collègue direct ? Aurai-je envie de faire une pause-café avec elle ou serai-je heureux de partager avec lui les événements d’entreprise ? Constituer une bonne équipe – en entreprise comme en cabinet spécialisé -, identifier un talent pertinent et disponible, font bien partie des objectifs d’un recrutement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

3 × trois =