Le numérique, une arme de pointe au service du recruteur

Par Yohan Zibi, co-fondateur d’EveryCheck

Tribune. La HR Tech est, depuis quelques années, une étoile montante du monde des start-up. Les outils numériques dédiés au recrutement se multiplient au fur et à mesure que les problématiques liées au processus de recrutement sont soulevées. Son objectif est d’améliorer l’expérience d’embauche, tant pour le recruteur que pour le candidat. De plus, ces innovations permettent au recruteur d’avoir un réel impact sur l’entreprise en réduisant les coûts de recrutement, une réduction du turnover et une meilleure qualité d’embauche. Une innovation qui s’inscrit dans la mouvance de la transformation numérique.

Dans l’espoir de recruter la perle rare pour son entreprise, le recruteur doit lire, analyser et trier des dizaines, voire des centaines de CV. Seulement, comment peut-il vérifier leurs compétences ? Quelles méthodes lui permettent d’avoir confiance dans leur capacité à s’intégrer dans l’entreprise et d’être compatible avec sa culture ? Comment s’assurer de leur engagement et de leur pérennité ?

Les entreprises sont aujourd’hui pressées par la nécessité d’investir dans leur transformation digitale et le besoin urgent d’innover leurs process. Ces innovations stratégiques sont aussi l’affaire des ressources humaines et plus particulièrement du recrutement. L’enjeu est d’afficher l’image d’une entreprise dynamique, innovante et en constante transformation afin de diversifier les recrutements. En effet, afficher des méthodes de recrutement modernes permet à l’entreprise de bénéficier d’une image positive aux yeux des candidats ainsi que dans le monde des affaires.

Des outils aux compétences multiples

De nombreuses solutions sont apparues sur le marché afin de s’assurer d’attirer les bons candidats ayant les compétences recherchées. C’est le pari de plusieurs technologies développées par de jeunes entreprises.

L’analyse sémantique est la plus ancienne d’entre-elles. Cet outil permet de parcourir très rapidement de nombreux CV afin de reconnaitre des mots clés, d’éventuelles fautes d’orthographe afin de sélectionner les profils répondant le mieux aux critères de l’annonce.

Nombreuses sont les entreprises ayant fait le pari des solutions de « matching » de l’offre et de la demande telles que Kudoz ou Talent.io. Ces outils sont basés sur les technologies identiques à celles des applications de rencontres. Cette technique permet d’associer des compétences à un profil recherché indépendamment d’un secteur particulier ou d’une filière. Les recruteurs peuvent ainsi « ratisser plus large ».

La dernière innovation en date est en lien avec l’intelligence artificielle dans le but de faire du recrutement « prédictif ». La promesse d’entreprises comme AssessFirst ou Yatdo est d’évaluer la probabilité qu’un candidat soit productif et réussisse les missions confiées. L’outil analyse le profil du candidat en fonction des critères renseignés préalablement par le candidat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici