Les nouveaux défis de la pharmacie d’officine

Guillaume Paquin

Par Guillaume Paquin – Docteur en pharmacie et Président d’Objectif Pharma

Tribune. Il est loin le temps où le pharmacien était derrière son comptoir à suivre les ordonnances ; aujourd’hui l’officine est ancrée dans la vie sociale des villes et des communes. Sous l’impulsion des nouveaux usages des consommateurs/patients et des nouvelles technologies, la pharmacie de quartier s’est transformée en carrefour de santé pour tous, véritable maison de santé.

De la téléconsultation au click & collect, de l’accompagnement des séniors aux médecines douces, du conseil de santé à la fidélisation de la patientèle, du marketing relationnel à la digitalisation des données de santé, le pharmacien est aujourd’hui un entrepreneur de santé à part entière.

Les professionnels de santé doivent s’approprier trois dimensions : aucun patient ne rentre dans une officine pour uniquement acheter un médicament, le marketing n’est pas un « gros mot » et il faut s’accaparer le marché de la santé du futur. 

Les nouveaux défis de la pharmacie d’officine au coeur du progrès

Rompre la solitude du pharmacien est essentiel ; ils sont tous chefs d’entreprise et ont un devoir de progrès permanent vis-à-vis de leurs patientèles. Sous l’impulsion des nouvelles technologies, le métier dans les années à venir, va totalement se transformer et évoluer vers d’autres spécificités. Il est important d’aider les pharmaciens à anticiper ce futur qui est déjà écrit ! Les groupements se doivent d’être au cœur de toutes ces mutations et offrir aux membres, des supports uniques en France. 

Être connecté avec ses clients de façon quasi instantanée ; sur les réseaux sociaux, avis google, dépôt d’ordonnance sur le site… Le groupement aide le pharmacien à gérer ce nouveau monde virtuel. La pharmacie de demain se doit d’être digitale, les nouveaux usages, les enjeux de e-santé sont autant de paramètres nouveaux qui dessinent sous nos yeux l’avenir. Offrir aussi des perspectives de développement entrepreneurial sur-mesure doit être l’objectif des groupements de pharmaciens. Il faut parier sur l’intelligence collective !

Les mutations de la pharmacie se poursuivent avec la transformation de l’élargissement des services aux patients en essayant de répondre aux grandes tendances de consommation : médecine naturelle, traçabilité des produits, démarche éco-responsable, bienveillance pour les clients/patients…

Au-delà de la vente de la vente de médicaments en officine

Le choix d’Objectif Pharma et de ses enseignes est de se lancer dans une mutation du futur allant de pair avec la volonté des pharmacies à proposer d’autres services pour aller au-delà de la simple vente de médicaments dans les officines. Dorénavant, on estime que ce type de service peut améliorer l’observance, c’est-à-dire le bon suivi du traitement.

Les professionnels de santé se plaignent d’une situation économique difficile. Actuellement, une pharmacie ferme tous les deux jours en raison de faillites d’établissements ou de la concentration du secteur.

Il est urgent de comprendre que nous n’entrons pas dans une officine uniquement pour acheter un médicament mais pour y trouver un conseil santé (posologie, traitement alternatif, écoute personnalisée…) et se soigner. En effet, les questions fondamentales doivent être : pourquoi l’on vient dans cette officine ? puis, pourquoi la recommande-t-on ?

Et c’est là tout l’enjeu du pharmacien, comprendre que sa valeur ajoutée n’est clairement pas dans la boîte de médicament mais dans la communication conseil pharmacien/patient, élément clé de la profession.

Elever les pharmaciens à un statut d’acteur engagé pour le bien-être des patients est primordial.

Guillaume Paquin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

3 × cinq =