Les avantages écologiques du travail hybride pour les entreprises

Par Christophe Courtin, fondateur et dirigeant de FLEX-O

Tribune. L’adoption du travail hybride, c’est-à-dire la combinaison de travail à distance et de travail en présentiel, peut avoir un impact significatif sur l’environnement. Les déplacements professionnels, notamment les trajets en voiture ou en avion, sont l’une des principales causes de l’empreinte carbone des entreprises. Le travail hybride permet de réduire ces déplacements et, par conséquent, de réduire l’empreinte carbone des entreprises.

Il est important de rappeler que pour garantir la pérennité du système, il est primordial de mettre en place des infrastructures et des outils permettant de travailler efficacement à distance.

Réduction de l’empreinte carbone des déplacements professionnels
Le travail hybride permet de réduire les déplacements professionnels en favorisant le télétravail. Cela signifie moins de trajets en voiture ou en avion, ce qui réduit les émissions de gaz à effet de serre. Selon l’ADEME, 69 % de déplacements quotidiens en moins permettraient de réduire les émissions de CO2 d’environ 3 300 tonnes par jour. Les entreprises peuvent ainsi réduire considérablement leur empreinte carbone, tout en contribuant à l’amélioration de l’équilibre vie professionnelle / vie privée de leurs salariés.

Amélioration de l’efficacité énergétique des bureaux
En adoptant le travail hybride, les entreprises peuvent également réduire leur consommation d’énergie. Les employés n’étant pas présents dans les bureaux tous les jours, il devient possible de réduire la consommation d’énergie liée à l’éclairage, à la climatisation et aux autres appareils électroniques, notamment grâce à la gestion technique centralisée (GTC). Les entreprises peuvent également choisir de s’établir dans des bureaux écoresponsables, comme des bâtiments certifiés BREEAM, pour améliorer encore davantage leur efficacité énergétique.

Promotion de la collaboration à distance et réduction des déplacements inutiles
En facilitant les modes de collaboration distanciels, le travail hybride permet de réduire les déplacements inutiles. Les employés peuvent utiliser des outils de communication et de collaboration en ligne pour partager des dossiers et coopérer, même s’ils ne sont pas physiquement dans le même lieu. Nombre de déplacements superflus peuvent alors être évités, réduisant d’autant l’empreinte carbone des entreprises.

Christophe Courtin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

4 × un =