Tribune. La notoriété du phénomène « startup » est arrivée à maturité : interrogé sur le sujet des startups, 86 % des français déclarent en avoir entendu parler et savent plus ou moins de quoi il s’agit (étude Kantar TNS 2019). En rencontrant des lecteurs de tous horizons lors de séances de vente dédicace du livre en France durant l’été 2020, j’ai constaté très concrètement ce « plus ou moins ».

Ce phénomène « startup » suscite bien souvent des réactions complexées ou d’agacement de la part du public. Utilisation clivante de nombreux termes anglais, connotation politique insidieuse pour certains (« startup nation »), assimilation au monde de l’argent gagné rapidement, le regard des français n’est pas toujours tendre !

Pourtant l’aventure startup est un combat d’une grande rudesse. Il faut gérer la solitude du dirigeant, accepter un risque d’échec de 80%, faire preuve de résilience, maintenir une bonne condition physique, trouver la force de convaincre, composer avec une trésorerie en tension permanente. Vivre une expérience incroyablement exigeante humainement. Alors ce livre contribuera, je l’espère, à rendre la réalité de l’entrepreneuriat mieux comprise. J’ai souhaité publier un témoignage personnel et intime, permettant au lecteur de s’en nourrir comme il le souhaite. Vivre une telle expérience, ni complètement réussie ni totalement ratée, peut arriver à tous. Par choix ou par nécessité. Prendre sa liberté. Et en faire une opportunité.

Pourquoi créer une startup ? À quoi ça sert ? Comment ça se passe ? Le récit s’appuie sur ma dernière startup à Paris. Une aventure qui aura duré 9 ans ((2011-2020). Ponctuée de doutes, de bonnes et de mauvaises surprises, de belles réussites et autres maladresses. Avec, à la clé, bien plus qu’un compte de résultats : l’ambition de réussir sa vie.

Voici quelques réactions de premiers lecteurs en retour :

  • « Partageant déceptions et réussites avec l’auteur, nous nous en sentons moins seul sur ce chemin sans fin qu’est le développement d’une entreprise. Je remercie l’auteur d’avoir osé partager ce témoignage, d’avoir montré la réalité telle qu’elle est. J’invite tous ceux qui sont déjà lancés ou qui n’ont pas peur de se mettre en face de la réalité de le lire. »
  • « Une vision sincère et sans compromis d’une expérience encore trop peu partagée de nos jours. »
  • « C’est assez rare dans un livre de business qu’un dirigeant vous partage ses échecs et du risque de dépression. »
  • « Un livre aussi inspirant que touchant. L’auteur se livre sans filtre, ce qui constitue une vraie démarche de lucidité, d’honnêteté et de transparence. Cela en rend le récit, qui montre l’envers du décor « du monde merveilleux de l’entrepreneuriat », d’autant plus impactant. »

Journal intime d’un startuper, Jean Dussetour, 195 pages. Sortie le 20 juin 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

deux × 1 =