Et si le coaching était un cadeau ?

Maureen Bassard, consultante Square Management

Tribune. Le coaching est souvent proposé aux collaborateurs lors d’une problématique managériale : amélioration de la performance, optimisation des relations, gestion du stress. Le coaching peut également être mis en avant comme un investissement en l’employé, une preuve de confiance, ou une récompense.

Lors de l’intégration des nouveaux arrivants

L’enjeu de l’onboarding est bien connu des Ressources Humaines et un accompagnement dans la prise de poste peut s’avérer un atout considérable pour rassurer le collaborateur au démarrage.

En effet, une intégration non réussie est estimée entre 20 000 et 200 000€ (coût d’un recrutement raté si le collaborateur quitte l’entreprise dans les 12 mois suivants son embauche) selon le niveau de responsabilité de poste, la nature du poste, le temps passé du candidat sur le poste et la rémunération engagée. Cela représente un manque à gagner important pour l’entreprise.

Ce risque n’est pas faible puisque 45% des démissions auraient lieu la première année.

Dans cette intégration, un coaching personnalisé peut être proposé en complément des formations classiques pour développer les « soft skills » (=savoir-être) et lever les blocages potentiels sur la prise de poste.

Cet accompagnement permet également de donner un message de confiance au nouvel entrant.

Pour fidéliser les employés

La fidélisation des salariés est un enjeu stratégique RH qui impacte toutes les entreprises, peu importe leur secteur d’activité ou leur taille.

La plus-value de l’entreprise est multiple : engagement des employés, réduction de l’absentéisme et du taux de turn-over (=rotation), amélioration de l’image de marque, réduction des coûts liés aux recrutements récurrents, limitation de la perte de compétences / connaissances liées aux départs etc.

D’après l’étude The Workforce Institute “The Heard and the Heard-Nots” (=les entendus et les non-entendus) de 2021, une des recommandations phares est l’investissement dans l’employé. Il serait à la fois bénéfique pour la culture de l’entreprise et surtout pour le business. En effet, les employés se sentent plus engagés, plus efficaces et plus en confiance pour partager de nouvelles idées.

Un programme de coaching peut être offert dans une optique de fidéliser les employés même si le processus ne garantit pas le résultat.

La fidélisation passe par la démonstration qu’à travers cette démarche l’entreprise investit et s’intéresse au bien-être de ses employés.

C’est un acte d’engagement fort et une volonté de progresser dans les rapports humains. La valeur de l’entreprise rejoint alors la valeur des employés.

Selon une étude menée par WTW (Willis Towers Watson) en 2022, l’édition du Baromètre des DRH démontre l’importance de la croissance des politiques de Bien-être et de l’expérience salarié.

Les dimensions clés de la notion du Bien-être citées sont :

  • L’équilibre physique (l’état de santé) (57%)
  • La sérénité émotionnelle (69%)
  • La sécurité financière (44%)
  • L’établissement de bonnes interactions sociales (62%)

Les politiques de Bien-être mises en place dans l’entreprise doivent à la fois correspondre aux valeurs et à la culture de celles-ci mais aussi apporter le soutien nécessaire aux employés. L’objectif commun étant de susciter un plus grand degré de satisfaction au travail.

Le coaching permet de répondre à ce besoin de manière individualisée ou collective.

Pour écouter et libérer la parole

L’étude WTW préconise que l’entreprise mette en place des stratégies d’écoute dans l’objectif de comprendre la perception et les besoins des collaborateurs.

Ce type d’exercice peut se faire à travers des ateliers de facilitation ou des séances de coaching collectif.

Le facilitateur va avoir un rôle de libérateur de la parole dans un cadre bienveillant et le coach va permettre, grâce à un questionnement, d’extérioriser des ressentis et des besoins. Ils vont dynamiser la communication et mettre en valeur les constats des employés.

Ce genre d’actions peut être proposé par exemple lors d’un séminaire, idéal pour un moment de coupure et d’introspection.

Il est fortement conseillé de mettre en place des mesures suite à cet échange au risque d’avoir l’effet contraire, et de démotiver les équipes.

Pour valoriser les employés

Offrir un coaching a un coût pour l’entreprise et cet investissement est un gage de confiance.

Dans le cadre d’une récompense à un employé, le collaborateur peut choisir le sujet de son coaching à sa discrétion.

De nombreuses entreprises proposent ces programmes de valorisation des hauts potentiels.

Le coaching est un processus complémentaire du développement personnel qui invite à explorer, à s’interroger, à comprendre et à se comprendre, dans un but d’évoluer ou de changer.

L’entreprise, en offrant ce cadeau, montre au collaborateur qu’il croit en lui et qu’il investit dans son épanouissement à la fois personnel et professionnel.

Maureen Bassard, senior manager Square Management

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

six − 4 =