Covid-19 : les règles pour voyager

Cet été, voyager rime avec masques, gel hydroalcoolique, attestations, tests PCR ou anitgénique…

Et sans oublier le passe sanitaire, le passe-partout qui est nécessaire et également disponible dans sa version européenne depuis le 1e juillet 2021. Les conditions sont également indiquées sur servicepublic.fr ou sur ameli.fr. Cependant, des conditions spécifiques s’imposent et sont variables d’un pays à l’autre, notamment en fonction de votre déplacement, à l’intérieur ou à l’extérieur de l’Union.

Que faire ? Faut-il traduire ces documents ?

Toutes ces questions sont souvent à l’ordre du jour pour un voyageur souhaitant franchir la frontière d’un autre pays de l’Union ou ailleurs. Tout d’abord, pour le résultat du test PCR–Covid 19, une traduction assermentée est requise par les autorités et vous sera demandée la plupart du temps en anglais.

Les agences de voyages, la ligne aérienne, les douanes et les ambassades sont susceptibles de demander une traduction certifiée de votre test lors d’un voyage à l’étranger. C’est le « must have » de l’été.

Cependant, le résultat d’un test virologique négatif doit être réalisé moins de 72 heures, voire 48 heures avant le départ. Il faut donc trouver un traducteur qui est disponible rapidement. La liste des traducteurs est disponible en mairie et en tout lieu public. Cette liste est également disponible sur les sites officiels.

Enfin, voici un check list voyage utile pour les traductions nécessaires lors d’un déplacement :

  • Un test PCR de moins de 72h, voire 48 heures, avec sa traduction en anglais, tamponnée et certifiée conforme ;
  • L’attestation de vaccination
  • Le passe sanitaire avec un QR code et sa version européenne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

quatre + sept =