Votre capacité à bien communiquer avec les autres est certainement l’un des moyens les plus efficaces de vous projeter vers la réussite.

D’après Albert Mehrabian, longtemps professeur de psychologie à l’Université de Californie, à Los Angeles, 85 % de ce que vous parvenez à réaliser, dans votre carrière de chef d’entreprise et même sur le plan familial, repose sur votre aptitude à inspirer votre entourage et à l’influencer, de telle sorte qu’il agisse dans le sens de vos idées et accompagne vos initiatives.

Trop souvent, les difficultés de communication entre les hommes sont liées au simple fait qu’ils n’arrivent pas à traduire par des mots assez clairs ce qu’ils pensent vraiment ou que ceux à qui ils s’adressent ne perçoivent pas le message tel qu’il avait été conçu à l’origine.

Bien communiquer n’est pas une question d’intelligence, d’éducation, ou encore d’expérience. C’est un apprentissage.

Si pour Aristote, premier grand théoricien de la rhétorique, les à-côtés du logos, l’argument logique proprement dit, partie intégrante de l’art rhétorique, sont l’ethos, grâce à quoi l’orateur inspirera confiance, et le pathos, qui devra placer l’auditoire dans de bonnes dispositions émotionnelles, la communication orale, aujourd’hui, se traduit par trois règles de base : les mots, le ton et le langage du corps.

1. Les mots

Ils constituent la base de la portée d’un message. Bien sûr, ils doivent être congruents avec les deux autres règles, mais de leur précision dépendra la qualité de compréhension de son interlocuteur.

2. Le ton

« C’est le ton qui fait la musique » dit le proverbe. L’emphase ou le ton ont la capacité de changer intégralement un message. Vous pouvez faire peur avec des mots inoffensifs, par exemple. Il faut donc bien maîtriser cet aspect de l’expression orale.

3. Le langage du corps

Votre communication peut prendre une intensité dramatique, simplement parce que vous vous penchez vers votre interlocuteur ou parce que vous le regardez fixement dans les yeux, les sourcils froncés.

Plus vous pourrez coordonner ces trois règles dans votre communication quotidienne et mieux vos messages seront compris. C’est le concept des 3V aussi appelé « La règles du 7% – 38% – 55% ». Basée sur deux études effectuées en 1967 auprès d’un panel de femmes, cette règle publiée en 1971 tente d’établir la part de Verbal, de Vocal et de Visuel dans une communication orale.

Une bonne expression orale fait partie du leadership et a toujours un impact fort sur votre entourage. Elle vous permettra de gagner le respect de tous et vous rendra plus efficace dans votre action quotidienne de chef d’entreprise. Soignez-là, vous en récolterez immédiatement les fruits.

Comme l’enseignait Boileau, « Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément ».

Alain Goetzmann, Coach et Conseil en Leadership & Management

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

13 − huit =