Dans le parcours qui vous mène au succès, dans votre précipitation à agir pour réussir, il est probable que vous ayez aussi créé quelques désordres. Après tout, l’avenir vous attire comme un aimant et vous ne vous retournez pas fréquemment.

Un désordre est souvent le produit d’une question non résolue et, lorsque vous prenez conscience d’un désordre, il est assez probable, qu’en réalité, il y en a déjà de nombreux.

Ce peut-être, simplement, le fait d’avoir démarré un nouveau projet pour lequel vous n’avez plus vraiment de motivation. Vous en avez lancé les prémisses, mais vous le laissez en plan, faute d’y croire vraiment et cela vous encombre. C’est un désordre. Il brouille votre réflexion et peut même entraver votre développement.

Il faut donc vous en débarrasser au plus vite car les formes de sa nuisance sont multiples : problèmes juridiques, impact sur vos relations, inconfort de votre part quant à ses finalités, démotivation.

Pour un entrepreneur l’un des grands facteurs de désordre est souvent un système de délégation qui fonctionne mal. Il se rend compte que son équipe part à l’heure le soir et jouit de ses week-ends alors qu’il est quasiment 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 sur le pont. Le désordre tourne alors à la frustration.

Il y a une façon d’éviter ce type de désordre : se priver de bureau. Ainsi, vous n’empilerez pas des tonnes de papiers, souvent inutiles, consommateurs de temps et d’espace.

Vos collaborateurs ne vous transmettront alors que le strict nécessaire, ce qui requiert votre intervention personnelle. Vous le leur rendrez au fur et à mesure, sans encombrement inutile. Appliquez la même forme de répulsion pour les mails, en particulier, face à cette pratique détestable de vous mettre systématiquement en copie de tout, façon insidieuse de se couvrir, en quelque sorte. 

Il est d’ailleurs rare que les entrepreneurs gagnent de l’argent en restant assis à leur bureau.

En fait, pour certains, c’est le lieu où ils se cachent et ratent les opportunités. Ils y sont peut-être industrieux, mais se laissent déborder par l’administration inutile et s’abaissent ainsi au niveau zéro de leur productivité, oubliant que leur place est d’être au front pour saisir les affaires qui se présentent.

Posez-vous la question de savoir à quel point vous pourriez être plus productif en éliminant les désordres qui vous surchargent l’esprit et encombrent votre bureau ?

Imaginez la qualité de votre quotidien si vous étiez totalement et exclusivement dévoués à la conquête de votre expansion.

Alors faites-le. Déléguez l’administration, les papiers à traiter et le courant à vos collaborateurs et sortez, allez voir du monde et saisissez les opportunités qui se présentent.

Vous êtes le moteur de vos affaires, pas l’esclave. La réussite vient des occasions saisies et non de la qualité de leur traitement administratif. Jean-Marie Descarpentries, chef d’entreprise exceptionnel, spécialiste du redressement d’entreprise professait qu' »Il vaut mieux courir dans le désordre, mais vers une vision, que piétiner dans l’ordre ».

Alain Goetzmann, Coach et Conseil en Leadership & Management

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

dix-neuf − 9 =