par Laurent Laporte, président fondateur de Braincube

Laurent Laporte, le président-fondateur de Braincube, une entreprise auvergnate leader de l’intelligence artificielle pour l’industrie, livre son témoignage sur les changements induits par la crise au sein de son entreprise. Des transformations radicales, tant dans l’organisation interne que dans la relation client et les performances produites, qui n’auraient jamais été possibles avant 2020, et même jamais envisagées.

Pour la plupart d’entre nous, les sociétés de la French Tech qui galopent à plus de 30% de croissance année après année, l’année 2020 se présentait comme un bon millésime. Les conditions économiques s’étaient alignées lentement sur les dernières années, et le mouvement de la transformation numérique du secteur privé avait enfin décollé. Nous avions d’ailleurs pris de l’avance sur un budget ambitieux sur les deux premiers mois de l’année et mars allait dépasser toutes les attentes jusqu’à la fermeture imposée de l’économie française et de beaucoup de pays baissant pavillon devant un virus aussi rapide qu’inconnu. Crash!

Passé la stupeur, il a fallu vérifier que l’infrastructure du quotidien du bureau était suffisamment bien calibrée pour supporter le changement radical d’organisation du travail avec l’obligation de télétravail. Et dans notre cas, il s’agissait d’une double peine : en moins de 24h, j’ai décidé de confiner toute la société y compris nos collègues Américains et Brésiliens. D’où une utilisation plus massive de nos systèmes informatiques. Mais nos clients, des centaines d’usines de production, ont eux aussi demandé à leurs cadres de travailler de chez eux. Et ils se sont rués sur nos solutions pour pouvoir collaborer et continuer à soutenir efficacement les équipes de production restées sur site. La bonne nouvelle : notre infrastructure a encaissé sans broncher. Sa plasticité et la sophistication de sa mise au point ont permis de traverser toute l’année en supportant une charge de travail de plus du double. Premier gros résultat de 2020.

Une nouvelle organisation pour des performances durables

Une fois l’organisation prête à fonctionner en télétravail, ce qui nous a pris 24 heures environ, il a fallu revoir toutes nos pratiques relationnelles avec nos clients : comment vendre, installer et former tous nos nouveaux clients. Cette situation nous a permis de casser des paradigmes de cyber sécurité, et d’être probablement la première société au monde à devenir capable d’installer des plateformes IoT  industrielles avec connection à des dizaines de moyens de production et des milliers de capteurs sans aucune intervention sur site. Un exploit inenvisageable sans les contraintes d’un confinement strict. Un deuxième succès remarquable pour cette année bien plus imprévisible que prévu.

Les réunions en visioconférence se sont enchaînées à un rythme effréné, et on a pu accélérer les discussions avec les clients, les démonstrations et au final concourir pour des projets de plus en plus ambitieux. Quelques mois après le premier confinement, on continuait à vendre, on a remporté des appels d’offres IoT dans des sociétés d’IT américaines renommées . une nouvelle ère pour nous en plein gel de l’économie mondiale. Décidément on cumulait les succès, tous isolés dans nos chambres, nos salons ou nos cuisines. Et tous ces résultats ont permis de se lancer dans des projets ambitieux de transformation : nouvelle organisation du travail et des équipes, nouveau reporting automatisé, nouvelles pratiques de collaboration avec les clients. Ce virus angoissant a eu pour nous des vertus transformatrices.

On a fini l’année avec le saint Graal de toute solution informatique en intégrant le prestigieux Magic Quadrant de Gartner. Si 2020 a été une année terrible pour notre communauté humaine, pour nos démocraties, pour notre économies, elle restera comme fondatrice pour notre société. Et en attendant de retrouver notre liberté sans prendre de risque, nous sommes plus que jamais préparés pour remplir notre mission : devenir la référence mondiale de la maîtrise des procédés de fabrication automatisés. La transformation profonde ne peut survenir que dans des conditions exceptionnelles et extrêmes. Alors seules les sociétés qui ont su bâtir une équipe de management solide et performante pourront en bénéficier pleinement. L’entreprise est avant tout dépendante de la qualité de ses managers, ces hommes stratèges, agiles et courageux, qui voient dans un problème une solution. Tous les jours. Même pendant la pire année de ces dernières décennies.

Laurent Laporte

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

8 − 4 =