Le président chinois Xi Jinping n’a pas dérogé à la règle. Il a présenté ses meilleurs vœux à tout le peuple chinois, lors d’une allocution télévisée ce jeudi 31 décembre 2020, résumant en trois étapes ce qu’ont été les temps forts de cette année 2020 croulante, rappelant au peuple chinois de poursuivre les efforts pour l’édification d’une Chine socialiste moderne.

« 2020 a été une année toute particulière. Au moment où l’épidémie du nouveau coronavirus a éclaté, c’est avec un élan de solidarité et de fraternité que nous y avons répondu, en donnant la priorité au peuple et à la vie », a d’entrée de jeu souligné Xi Jinping dans son message du nouvel an.

La santé, l’économie et la victoire sur la pauvreté ont occupé une place importante dans l’adresse du président chinois qui ne s’est pas empêché de saluer la bravoure de tous ceux qui étaient impliqués dans la lutte acharnée contre la pandémie de Covid-19, grâce évidemment au respect strict des mesures de prévention et du contrôle mises en place par les autorités sanitaires du pays.

C’est notamment en faveur de la gestion saine et efficace de la pandémie que la chine a été le premier pays à renouer avec la reprise des activités économiques. Des performances qui ont certainement joué en faveur de la réalisation des objectifs assignés dans le 13ème Plan quinquennal de Chine, une sorte de tableau de bord des indicateurs socio-économiques de la Chine pour une période de cinq ans, ce qui a également conduit à la validation du 14ème  Plan quinquennal 2021-2025.

Fort de ces bons résultats, le président chinois a appelé à accélérer le rythme afin d’insuffler une nouvelle dynamique de développement et d’atteindre le niveau d’un développement de qualité.  

Très précisément, M Xi a fait savoir que son pays était la première économie au monde à enregistrer une croissance positive, révélant que l’année 2020 pourrait se clôturer avec un PIB équivalent à 100 000 milliards de yuans.

Au chapitre des activités spatiales, « d’importantes avancées ont été réalisées dans le cadre des programmes de recherches dont Tianwen 1, Chang,E 5 et Fendouzhe », a indiqué le président chinois. Pour ce qui est de la lutte contre la pauvreté, là aussi, les résultats sont sans équivoques. «  En 2020, nous avons enregistrés des résultats historiques dans l’édification intégrale d’une société de moyenne aisance. C’est au plus fort prix de huit années des efforts inlassables, que nous sommes parvenus à sortir presque 100 millions de Chinois des milieux ruraux de la pauvreté…. 832 districts ont quitté le statut des entités pauvres », s’est félicité le grand leader chinois, rappelant le 40ème anniversaire de la création des zones économiques spéciales, dont celle de Shenzhen, célébré en 2020.  A cela s’ajoute  le 30ème anniversaire du développement et de l’ouverture de Pudong à Shanghai. Il sied de souligner que ces deux projets ont efficacement contribué à l’éradication de la pauvreté en Chine. Et à l’avenir, promet Xi Jinping « nous devons poursuivre, avec toujours plus d’audace, l’approfondissement des réformes et l’élargissement de l’ouverture, tout en écrivant de nouveaux chapitres prometteurs ».

Conscient de l’environnement économique mondial encore incertain, alors que la Chine court toujours derrière l’atteinte des objectifs bicentenaire, le président chinois a, à la fin de son discours, appelés les uns et les autres au sens d’abnégation. « À ce moment charnière de la réalisation des objectifs des « Deux Centenaires », nous entamerons la nouvelle marche de l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne. Le long chemin à parcourir appelle à des efforts inlassables. C’est en travaillant d’arrache-pied que nous avons accompli nos avancées remarquables, en surmontant toutes les difficultés. Nous devons poursuivre nos efforts et avancer vaillamment vers toujours plus de réussite », a-t-il conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

cinq + 5 =