Investir dans un vignoble nécessite de méditer son projet bien en amont. La localisation et l’étendue du domaine sont les facteurs à prendre en considération en premier lieu. De 7000 euros l’hectare en Val de Loire, les prix s’envolent parfois au-delà du millions d’euros en Champagne. Selon Vinéa Transaction, 80% des transactions du foncier viticole en France se négocie entre 2 et 4 millions d’euros. « À l’exception des grands noms, beaucoup de propriétés sont en crise », tempère Thierry Rustmann, spécialiste de l’immobilier viticole dans le Bordelais.

 Val de Loire

– Vignoble : 75.000 hectares.

– Prix du foncier : des prix bas dans la région du Muscadet, de 7.000 à 8.000 euros l’hectare.

– Profil des acheteurs : la demande est répartie entre investisseurs privés cherchant à diversifier leur patrimoine et investisseurs professionnels (groupes de la filière et vignerons en phase de concentration).

 Bourgogne

– Vignoble : 46.000 hectares, dont 19.000 en Beaujolais.

– Prix du foncier : 10.000 à 15.000 euros l’hectare pour le Beaujolais générique. Investissements de petits domaines de Côte de Nuits ou de Côte de Beaune à 10 millions d’euros. À moins de 1,5 million pour des domaines en vin générique dans la Grande Bourgogne.

– Profil des acheteurs : très varié avec des professionnels, des institutionnels et des privés, français ou étrangers.

 Languedoc

– Vignoble : 280.000 hectares, le plus grand cru du monde en surface.

– Prix du foncier : 10.000 euros l’hectare pour les vignes en mauvais état, plus de 15.000 euros pour les parcelles IGP en bon état du Languedoc-Roussillon.

– Profil des acheteurs : professionnels français du vin.

 Vallée du Rhône

– Vignoble : 80.000 hectares.

– Prix du foncier : de 100.000 à 800.000 euros l’hectare en Côtes du Rhône septentrionales. Prix accessibles (entre 15.000 et 20.000 euros) pour les Villages et Côtes du Rhône méridionales.

– Profil des acheteurs : professionnels français du vin (gros propriétaires et négociants).

 Provence-Côte d’Azur

– Vignoble : 27.000 hectares.

– Prix du foncier : 30.000 à 150.000 euros l’hectare.

– Profil des acheteurs : vignerons locaux et investisseurs étrangers.

 Champagne

– Vignoble : 33.000 hectares.

– Prix du foncier : plus de 1 million d’euros l’hectare.

– Profil des acheteurs : investisseurs étrangers et groupes.

 Bordeaux

– Vignoble : 115.000 hectares.

– Prix du foncier : extrêmement varié. À partir de 20.000 euros l’hectare pour du vin générique.

– Profil des acheteurs : suite à l’arrivée des investisseurs chinois en 2011, les grands groupes et les investisseurs étrangers sont dominateurs sur le marché.

Source : étude Vinéa Transaction/Agreste

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici