EEL Energy, jeune entreprise a développé une hydrolienne innovante à membrane ondulante, reproduisant les mouvements d’un poisson dans l’eau pour capter l’énergie des océans.

Cette technologie, basée sur le biomimétisme, permet de produire de l’électricité avec des vitesses de courants inférieures au mètre par seconde.

«Notre solution offre ainsi 1.000 fois plus d’emplacements potentiels qu’avec les turbines, sur des courants allant de 1 à 3 mètres/seconde. Si demain nous arrivons à capter la puissance produite par ces mouvements d’eau, nous n’aurons plus besoin d’autre source d’énergie sur terre», explique Jean-Baptiste Brevet, inventeur du procédé.

Le prototype a été testé dans les bassins d’essais de l’Ifremer à Boulogne-sur-Mer, en présence de Manuel Valls, Jean-Yves Le Drian et Emmanuel Macron.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici