VeraCash, une fintech bordelaise, lève 2 millions d’euros pour accélérer sa prodigieuse croissance et devenir un acteur majeur dans son secteur, une néobanque en ligne, adossée à l’or, l’argent et les diamants.

Cette levée de fond, dont 80% provient de ses clients, permettra à cette jeune pousse d’accélérer sa croissance et de développer de nouveaux services très ambitieux et innovants.

« Avec le soutien de nos clients et nouveaux investisseurs, cette levée de fonds va renforcer notre capacité à répondre aux besoins du marché et de nos clients. Cela va démocratiser l’accès aux métaux précieux en tant qu’actifs, à usage quotidien », déclare Jean-François Faure, fondateur et PDG de VeraCash 

Grâce à VeraCashVeraCash vous pouvez utiliser la valeur refuge que sont l’or et l’argent pour les paiements sans contact. En effet, la startup complète les moyens traditionnels de paiements en proposant à ses clients un compte en ligne adossé à des matériaux précieux. 

La formule idéale pour investir dans l’or et les métaux précieux

Jean-François Faure a décidé de créer VeraCash en 2014 et de faire de l’or, un moyen de paiement global. Après avoir fait une école d’Architecture et de Paysage à Bordeaux, Jean-François s’oriente dans l’économie et suit en 2016 l’école IGPDE-CHEDE. C’est en 2020 qu’il rentre à l’HEC de Paris. Parallèlement, en 2009, il fonde Aucoffre.com, dont VeraCash est une filiale, une plateforme d’achat d’or et d’argent.

VeraCash se développe comme une néobanque

VeraCash dispose aujourd’hui de 30 000 clients, dont 95% sont français. Son chiffre d’affaires en 2020 s’établit à 86 millions d’euros, avec une progression de + 151 % de nouveaux clients en 2020. VeraCash dispose de 2 tonnes d’or et 20 tonnes d’argent, l’entreprise possède actuellement 15 salariés et va se développer dans les prochains mois. Sur la période d’activité 2021/2023, la startup vise le doublement de son chiffre d’affaires, avec 135 M€ en 2021, 265 M€ en 2022 et 477 M€ pour 2023.

VeraCash envisage également une rentabilité en nette hausse, objectif + 177 % en résultat d’exploitation, et +152 %, en ce qui concerne le résultat net, des objectifs très ambitieux. Afin d’augmenter sa puissance, de nombreux partenaires ont rejoint l’aventure, tels que, Ports francs et Entrepôts de Genève, PFS Card Services Ireland Limited, Escal Consulting et French Tech Bordeaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

cinq × deux =