ARM Engineering va-t-il révolutionner le monde de l’automobile avec sa dernière innovation ?  La société présente le premier carburant qui fonctionne sur avec les voitures à moteurs thermiques et électriques. Une première française… et mondiale. Rencontre avec Marc Lambec, fondateur & CEO d’ARM Engineering

Quelle est la vocation de Groupe ARM Engineering ?

ARM Engineering est un cabinet de recherche et développement destiné à proposer des solutions innovantes pour le marché des transports en France. Sa mission principale est d’améliorer la mobilité avec des solutions innovantes et durables. Le marché automobile mondial fait face au défi d’une transition énergétique et écologique inévitable qu’ARM Engineering souhaite relever. 

ARM Engineering regroupe un ensemble de plusieurs sociétés (LR Performance, Alientech France, Circuit d’Albi) toutes dans le monde de la Tech Automobile.

En quoi votre carburant, le G-H3, est-il révolutionnaire ? 

Le G-H3 est une innovation mondiale et française car ce biocarburant est capable d’être utilisé sous la même forme à la fois dans les moteurs thermiques essence et pour les véhicules électriques grâce à une pile à combustible spécifique. Il n’y a donc qu’un seul et même carburant (100% propre) pour ces deux types de motorisation. 

Le G-H3 peut-il relancer les moteurs thermiques, qui sont voués à disparaître à moyen terme ?

Le G-H3 est la solution immédiate qui permet de convertir facilement le parc automobile d’hier et d’aujourd’hui. Cela permettrait de réduire de 80% toutes les émissions de CO² des véhicules thermiques essence.

Selon vous, y a-t-il un marché d’avenir pour les  moteur thermiques plus « vert »  ?

Oui, nous le voyons déjà avec les conversions au superéthanol E85 qui n’est qu’un biocarburant de première génération. Grâce au G-H3 cela permettrait une réduction immédiate de 80% des gaz à effet de serre et sortir immédiatement du tout pétrole car une fois les véhicules convertis, il n’est plus possible de rouler à l’essence ordinaire ! En revanche, il sera possible de les convertir pour une utilisation dite Flexfuel c’est-à-dire que les véhicules pourront fonctionner au superéthanol E85 et au G-H3… Nous sommes d’ailleurs actuellement en train de travailler sur cela. 

Vous semblez convaincu que le G-H3 représente un espoir pour l’industrie…

Oui, j’en suis intimement persuadé. Le G-H3 est l’unique solution actuelle pour réduire significativement les émissions de CO² des véhicules ! La distribution de ce biocarburant peut être réalisée immédiatement dans n’importe quelle station-service sans modification majeure. La conversion des véhicules essences d’aujourd’hui est une intervention peu coûteuse (entre 1000 et 2000€) qui ne nécessite pas plus de 2 jours d’intervention… Et concernant les véhicules électriques cela les rendrait tout aussi confortables pour son propriétaire car faire un plein de G-H3 de 40L nécessite pas plus d’une minute pour réaliser à ce jour 400kms avec une Renault Zoé !

Le G-H3 est-il déjà opérationnel et où est-il commercialisé ?

LE G-H3 est actuellement disponible, mais uniquement chez nous. Nous pouvons le distribuer à plus grande échelle, mais pour cela il est nécessaire de le faire valider par l’État en tant que biocarburant pour les transports et surtout que les distributeurs jouent le jeu !

A quel prix ?

En cas de commercialisation à grande échelle avec des millions de litres écoulés par an, le prix à la pompe pourrait être entre 0.8 et 1.2€ TTC/litre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

14 − quatorze =