D’après une étude de Bpifrance, plus d’une TPE/PME sur deux envisage d’augmenter les salaires de leurs salariés en 2022, mais également d’augmenter ses prix de vente (58 %).

Les très petites et moyennes entreprises françaises sont les bons élèves pour 2022, avec un engagement à une augmentation des salaires, alors que la plupart ont de grosses difficultés à embaucher, elles veulent donc avant tout fidéliser leurs salariés et ses talents.

Une bonne nouvelle pour les salariés

Cette augmentation restera raisonnable, mais concrète, plus de 63% pensent que ce coup de pouce sera supérieur à la moyenne enregistrée ces trois dernières années. On parle actuellement d’une augmentation de +2,2%. Malheureusement, l’autre moitié des PME qui n’envisage pas d’augmentation de salaires, sont confrontées à de mauvais résultats, ce qui les empêchent de le faire, sans mettre en péril l’entreprise.

Dans le même temps, les prix de vente vont augmenter

La crise du Covid et ses conséquences sur le long terme se font déjà sentir. 88% des TPE/PME vont augmenter leurs prix de vente toujours en 2022, en cause, une dégradation importante de leur marge brute… afin d’absorber une flambée des prix des matières premières.

Nos TPE/PME continue d’investir

Pour 2022, 59 % des dirigeants vont investir, en modernisant l’outil de travail, première préoccupation des patrons de PME, mais on note aussi, une prise de conscience et le motif environnemental est présent désormais dans 34% des dirigeants. Pourtant, l’optimisme est au rendez-vous, puisque 70% de ces TPE/PME pensent qu’elles réussiront à effacer la crise à la fin de cette année, enfin une autre bonne nouvelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

12 − 2 =