Accueil L'Actu du jour Stéphane Sitbon-Gomez, un couteau suisse à la tête de France Télévisions

Stéphane Sitbon-Gomez, un couteau suisse à la tête de France Télévisions

Collaborateur de l’ombre depuis 2015, Stéphane Sitbon-Gomez prend la direction générale de France Télévisions. Portrait d’un travailleur acharné qui a œuvré à la transformation du groupe.

Les grandes manœuvres débutent à France Télévisions. Reconduite le 22 juillet, par le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA), pour un second mandat, Delphine Ernotte devrait modifier son équipe de direction. Premier mouvement d’ampleur : la nomination au poste de directeur général du groupe de Stéphane Sitbon Gomez, ancien directeur de cabinet de la présidente de France Télévisions. Ce trentenaire, propulsé à la tête du groupe, fait partie des collaborateurs du premier cercle de Delphine Ernotte. « Stéphane est lune des rares personnes en qui Delphine Ernotte a une confiance totale et avec qui il n’y a jamais eu d’eau dans le gaz », souffle à l’Opinion un dirigeant de France Télévisions.

 Titulaire d’un master en affaires publiques de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, obtenu en 2011, il fait son entrée dans le monde de l’audiovisuel public en 2015, à 27 ans, en prenant la direction du cabinet de sa présidente. « Delphine a trouvé la machine intellectuelle qui correspondait  à ce qu’elle cherchait pour diriger son cabinet », confie à l’époque un proche de la présidente à l’Obs. En décembre 2015, il participe à bâtir une nouvelle alliance avec les producteurs, un accord favorisant l’évolution des relations entre le groupe et les producteurs. Une vision stratégique renforcée par la signature d’un nouvel accord, en septembre 2019, garantissant la diversité des investissements de France Télévisions dans tous les genres de la création audiovisuelle, et permettant au groupe de développer sa propre capacité de production jusqu’à 17,5% de ses investissements dans la création.

Un profil couteau-suisse

Travailleur acharné, le profil couteau-suisse de Stéphane Sitbon-Gomez lui vaut plusieurs promotions. « C’est un politique, un penseur et un faiseur, un profil extrêmement rare », s’enthousiasme auprès de l’Opinion l’ex-directrice du développement de France Télévisions Laëtitia Recayte. En juillet 2018, dans le cadre de la mise en place de la réforme de l’audiovisuel public, il est nommé Directeur de la transformation par Delphine Ernotte, dont il conserve la direction du cabinet. Chargé de la coordination de l’ensemble du projet de transformation, il travaille avec l’ensemble des directions opérationnelles et participe à la relance d’un vieux projet : le lancement de la plateforme Salto, visant à étoffer l’offre numérique de l’audiovisuel public.

 Au printemps 2018, les négociations s’ouvrent à nouveau entre France Télévisions, M6 et TF1. Objectif : le lancement commun d’une plateforme de vidéo à la demande. En juin de la même année, les négociations s’achèvent, et les trois groupes annoncent publiquement leur alliance dans un même projet. L’autorité de la concurrence donne son feu vert en août 2019, et la plateforme de streaming, qui a débuté ses essais sur une poignée d’utilisateurs, le 3 juin, devrait bientôt voir le jour. « Au démarrage, Salto proposera 15 000 heures de programmes dans tous les genres. Puis l’offre s’étoffera au fil des mois pour atteindre 20 000 heures en fin d’année. Nous intégrerons ainsi plusieurs programmes inédits chaque mois », détaille au Figaro le directeur général du projet Thomas Follin.

Des compétences opérationnelles

En juillet 2019, Stéphane Sitbon-Gomez poursuit son ascension dans le groupe en intégrant le comité exécutif de France Télévisions, toujours dans l’optique d’accompagner la transformation et de mettre en œuvre la stratégie du groupe. En janvier 2020, il devient Président et directeur général de France.tv Studio, filiale du groupe spécialisée dans la production audiovisuelle, une « fonction opérationnelle », précise alors France Télévisions auprès de La lettre A. Travailleur de l’ombre depuis plus de cinq ans, Stéphane Sitbon-Gomez quitte finalement les coulisses pour prendre la tête du groupe à l’aune d’une saison décisive. « Pour nous, l’année 2020 va être un tournant », confiait-il, en août dernier, au Monde. Un tournant dans lequel celui dont Delphine Ernotte assure qu’il lui apporte du « doute constructif » devra être pleinement investi.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

trois × un =