La place de marché Biilink propose aux jeunes pousses, dont elle commercialise les produits, de choisir librement le pourcentage de CA qu’elles lui reversent : 5, 10, 15%…ou même 0%.

Stéphanie Wismer-Cassin est confiante dans le fair-play des jeunes entrepreneurs : «Je veux aller au bout de ma démarche d’entraide et de partage. Une des difficultés des jeunes pousses, quand elles ont triomphé de la course d’obstacles de la création d’entreprise, des premiers développements et financements, et de la production, c’est de vendre !

Avec Biilink, elles peuvent démarrer la commercialisation simplement, très rapidement et à peu de frais, voire aucun». Une démarche originale qui a valu à l’entrepreneuse d’obtenir le prix Veuve Clicquot de la femme d’affaires 2015

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici