Figure incontournable de l’économie numérique en France, Marc Simoncini (Meetic, Jaïna Capital, Sensee) est un modèle pour beaucoup d’entrepreneurs. Mais la réussite du fondateur de Meetic doit énormément à une… catastrophe.

« La plus belle chance de ma vie a été de perdre tout mon argent », se plaît-il à raconter. L’affaire remonte à la fin des années 90. En pleine époque du boom du numérique, il crée iFrance, revendue par la suite à Vivendi, dont deux tiers en actions.

Ses actions perdent 90% de leur valeur

Avec le cash, il fonde Meetic et gage ses actions Vivendi pour financer le développement du site de rencontre. Mais lorsque l’action Vivendi est passée de 70 à 8€, tout s’écroule. La seule chance de l’entrepreneur pour rembourser ses dettes : faire de Meetic un leader européen. La suite, on la connaît…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici