La société fondée en 1830 par Charles Cristofle et connue dans le secteur des arts de la table, même si l’entreprise réalise la moitié de son CA (50 M€, dont 85% à l’export) en dehors des couverts, et notamment dans les bijoux et le mobilier.

La maison Cristofle marie la tradition, avec la maîtrise des techniques ancestrales, avec l’innovation technologique.

Elle vient ainsi d’adapter à l’orfèvrerie un procédé retardant durablement l’oxydation de l’argent et du métal argenté, SilverEver, rendant le métal hydrophobe sur les premiers nanomètres (et donc indifféremment sur les pièces en argent ou en métal argenté).

Grâce à cette technologie de pointe, une sélection d’objets du catalogue Christofle bénéficiera dès cette année d’une protection invisible qui n’altère en rien leur éclat, à la différence d’un vernis classique. L’entreprise a choisi de conserver sa production en France dans la manufacture d’Yainville en Normandie, où elle emploie près de 200 personnes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici