Santos, PME familiale 100% lyonnaise, créée en 1954 par André Fouquet, est le leader mondial du petit matériel électrique professionnel avec ses solutions de bar à jus (presseagrumes et centrifugeuses) et matériel dédié à la préparation du café (moulins à café…). À la tête de cette pépite qui exporte dans 130 pays, Aurélien et Nicolas Fouquet.

Santos fabrique à Lyon

«Nous réussissons à tirer notre épingle du jeu grâce à l’export. Notre succès est également lié à notre réseau de sous-traitants très réactif et spécialisé, ce qui nous permet d’avoir une certaine flexibilité dans notre activité. Nos produits sont fabriqués à Lyon par des salariés qualifiés impliqués au quotidien dans une démarche de qualité», témoigne Aurélien Fouquet, directeur général. D’ailleurs, Santos est une marque reconnue dans le monde entier pour sa qualité. Une reconnaissance qui explique les 70% du CA de 14 M€ réalisés à l’international.

Pour cela, les frères Fouquet ont une recette : «Nous insufflons à nos équipes une culture de l’international. Aujourd’hui, en amont de tout développement produit, nous devons raisonner mondial, que ce soit en termes d’études, de normes, de propriété industrielle…

De nombreux voyages à l’étranger et une présence constante sur le terrain, via les salons professionnels, nous permettent de conforter notre orientation internationale». Un exemple à suivre pour de nombreuses PME franco-françaises… même si devenir leader de son secteur, comme Santos, ne se décrète pas. «Le leadership n’est que la conséquence d’une vision marché pertinente. Santos a toujours su s’adapter à son environnement international et aux dernières tendances jus, snacking ou café. Ce n’est pas au marché de nous adopter, mais bien à l’entreprise d’anticiper ses besoins», confirme Aurélien Fouquet.

Et pour conserver sa place de n°1, la PME a fait le choix d’une stratégie d’innovation permanente. «Nous investissons 10% de notre CA en R&D car l’innovation reste au centre de nos préoccupations. Notre volonté est de développer au minimum 1 nouvel appareil par an, afin de répondre aux nouvelles tendances». Ce qui n’empêche pas le dynamique duo d’explorer de nouveaux relais de croissance dans leur secteur, notamment par une présence accrue en Amérique du Nord, «via un réseau d’ambassadeurs». «Qui ne saute pas n’est pas Lyonnais !».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici