Dans le livre Mobilité, télémédecine, plaidoyer pour la santé au XXIe siècle, initié par la société Loxamed, un sondage exclusif concernant « Les Français et l’égalité d’accès aux soins » a été publié. La santé apparaît comme le deuxième sujet de préoccupation majeur des Français (31%), derrière le pouvoir d’achat (49%), et devant les conflits mondiaux et le dérèglement climatique.

Ces préoccupations diffèrent quelque peu selon l’âge des Français mais la santé est une thématique qui préoccupe toutes les générations (33% des plus de 50 ans et 30% des moins de 35 ans).

En matière de santé, la qualité des soins et l’installation des professionnels de santé dans les déserts médicaux constituent les deux sujets les plus importants à traiter dans les mois à venir selon les Français.
Pour un rendez-vous avec un médecin généraliste, 56 % des Français ne seraient pas prêts à parcourir plus de 10 km.
En termes de délai, 1 Français sur 2 ne se déclare pas prêt à attendre plus de 2 jours entre la prise de rendez-vous et la consultation.

Dans ce contexte très pénalisant, les solutions itinérantes de santé seraient très largement appréciées. Une solution mobile pour permettre de rencontrer des professionnels de santé serait jugée positivement par une large majorité des Français.

L’utilité de cette solution est mise en avant par 90% d’entre eux et dans leur grande majorité, ils déclarent qu’ils pourraient utiliser une telle solution itinérante si elle était proposée près de chez eux.

Si la téléconsultation réalisée en visio-conférence de son domicile est connue par plus de 3 Français sur 4, un peu plus de la moitié d’entre eux déclare connaître les espaces dédiés à la téléconsultation avec un accompagnement. Qu’ils l’aient personnellement expérimentée ou non, les Français jugent majoritairement la téléconsultation efficace pour soigner les maladies bénignes (76%), obtenir un rendez-vous urgent avec leur médecin traitant (72%) ou suivre un traitement de longue durée (67%).

Au global, un peu plus de 3 Français sur 10 déclarent avoir déjà expérimenté la téléconsultation, une proportion plus importante parmi les jeunes, les habitants de la région parisienne et ceux qui ont le sentiment de vivre dans un « désert médical ». Qu’ils aient déjà expérimenté ou non la téléconsultation, les Français sont clairs : ils privilégieraient une consultation à distance en étant seuls face au médecin plutôt qu’en étant accompagnés par un professionnel de santé.

L’ensemble des résultats est disponible sur www.plaidoyersante2022.com

Enquête réalisée en ligne du 4 au 5 avril 2022, par Harris Interactive auprès d’un échantillon de 1 029 personnes représentatif des Français âgés de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé(e).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

4 × 3 =