Sadri Fegaier est un entrepreneur né. La preuve ? L’homme d’affaires, plus jeune milliardaire de France, est le fondateur d’Indexia, le leader européen de l’assurance affinitaire. Le groupe mené par M. Fegaier est aujourd’hui un acteur européen influent du secteur multimédia grâce à une offre globale. Sa croissance fulgurante lui a, cette année, ouvert les portes du très select programme French Tech Next 40/120, qui témoigne du rôle d’Indexia dans le rayonnement de la France à l’international.

Indexia Group, leader de l’assurance affinitaire

Monsieur Sadri Fegaier lance Indexia en 1999. Alors jeune homme visionnaire et ambitieux, Sadri Fegaier ouvre son premier magasin de téléphonie mobile à Romans-sur-Isère, convaincu de l’avenir de ce secteur. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a eu de l’instinct ! Il devient rapidement propriétaire de plusieurs magasins franchisés dans la région et décide ensuite de déployer un contrat d’assurance affinitaire « tous risques » afin de couvrir les appareils de téléphonie et de multimédia de l’oxydation, la casse, le vol et la perte.

Le succès est au rendez-vous. Plus de 2 500 partenaires commercialisent les contrats d’Indexia et la société parvient à tripler son chiffre d’affaires en seulement deux ans. Le groupe commence alors son déploiement national grâce à plusieurs levées de fonds (dont Winch Capital, BPI France, Mubadala Investment Company ou encore Ardian).

Sadri Fegaier mise sur l’innovation et la diversification pour une offre de services complète

Grâce à son expertise dans les réseaux de distribution, entre autres, Sadri Fegaier réussit à développer son groupe à vitesse grand V. Le groupe peut en effet compter sur la formidable capacité d’innovation et d’adaptation aux diverses évolutions de son fondateur, qui lui a permis d’étendre son activité sur l’ensemble du territoire mais aussi en Europe.

M. Fegaier a su tirer parti de cette croissance pour se diversifier afin de répondre aux enjeux contemporains et aux attentes des consommateurs. Il rachète ainsi, en 2017, le centre d’appel BS2 à Roanne et une agence de communication digitale. En 2020, monsieur Sadri Fegaier lance son propre réseau de magasins (en propre et en franchise), Hubside.Store, pour la vente d’appareils multimédia neufs ou reconditionnés mais aussi pour la reprise de produits. Il développe, la même année, une offre « business » à destination des TPE/PME en difficulté et plus d’1,5 million de sites Internet sont alors créés.

On peut également souligner la mise en place du « Pass’Location » pour louer à la demande des appareils tech et de mobilité urbaine (voitures, trottinettes électriques, GoPro, consoles, drones…) ou encore le programme de fidélité Cyrana qui offre des remises toute l’année sous forme de cashback dans près de 1 000 enseignes partenaires.

Objectif annoncé : donner accès au plus grand nombre à toutes les expériences du monde connecté et « simplifier la vie connectée des consommateurs » grâce à une offre de services à 360°.

Et la démarche séduit : Indexia compte aujourd’hui 8 millions de clients et 2 500 partenaires en France, Suisse, Belgique, Espagne, au Portugal, en Italie et en République Tchèque.

Indexia Group adopte une approche circulaire et locale

Si le développement d’Indexia est impressionnant, c’est parce que Sadri Fegaier a toujours veillé à respecter les valeurs sur lesquelles il a fondé son groupe, à savoir le respect, la qualité, l’innovation et l’agilité. Et pour cela, Indexia a opté pour une approche locale et circulaire afin de répondre aux enjeux sociétaux et environnementaux.

Indexia favorise l’implantation locale

Pour Sadri Fegaier, le PDG d’Indexia, la ligne de conduite du groupe est limpide : « Nous avons grandi et avons continué à miser sur le local et l’humain, en internalisant et centralisant en France et au sein du groupe un savoir-faire que beaucoup d’entreprises aujourd’hui délocalisent dans une logique de réduction des coûts. Notre groupe, lui, a fait le choix du local et de l’humain. Je défends activement l’entrepreneuriat et l’économie Made in France qui ont beaucoup de potentiel car la France est aussi un vivier de talents. Nous avons privilégié la création d’emplois au niveau local, nous avons fait le pari de conserver et redonner vie aux centres d’appel en région quand d’autres délocalisent, nous avons investi dans de nouveaux locaux et développons actuellement nos sites en région… Tout cela en conservant notre siège historique dans notre ville d’origine au cœur de la Drôme ».

Le PDG d’Indexia a choisi d’ouvrir plus de 100 boutiques en France mais aussi en Belgique, en Espagne et au Portugal (100 nouveaux points de vente devraient être ouverts cette année avec l’objectif d’atteindre les 500 d’ici trois ans). Il a également implanté ses locaux à Paris, Roanne et Romans-sur-Isère, ville de la Drôme où se trouve également son atelier de réparation et de reconditionnement.

Indexia est ainsi devenu l’un des principaux employeurs en France et dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Le groupe Indexia, un acteur incontournable de l’emploi en France et en Europe

Aujourd’hui, Indexia compte plus de 3 000 collaborateurs en Europe (dont 2 200 en France) et, pour accompagner son développement, le groupe a annoncé ses prévisions de recrutement pour cette année, à savoir 2 350 postes en CDI dont 1 500 en France.

Sadri Fegaier rappelle également que l’une des préoccupations du groupe est de former les jeunes en leur offrant une première expérience dans le but de favoriser ensuite leur insertion professionnelle. Indexia a pour cela mis en place des programmes de formation en alternance et près de 200 contrats sont proposés cette année.

Il faut en outre souligner qu’au-delà d’une stratégie de recrutement local (que ce soit en France ou en Europe), l’entreprise applique également une politique prônant l’égalité des chances et la diversité, qui se traduit notamment par le fait de favoriser l’accès des femmes aux postes à responsabilités à salaire égal.

Indexia, un groupe impliqué dans la Qualité de vie au travail (QVT)

Conscient que son développement passe avant tout par ses collaborateurs, Sadri Fegaier a placé depuis de nombreuses années la QVT au cœur de la politique RH d’Indexia.

Il est à noter que le salaire reste le premier critère d’attractivité pour 77 % des actifs (selon une étude réalisée par Robert Half), un point auquel répond Indexia en proposant des salaires en moyenne 40 % au-dessus du marché ainsi que des primes d’intéressement et/ou de participation et la prise en charge totale d’une mutuelle.

Autre chiffre qui témoigne des évolutions du marché de l’emploi : 89 % des salariés sont plus motivés au travail lorsque leur bien-être physique et mental est pris en considération. Un constat apprivoisé depuis longtemps par Indexia Group qui veille au bien-être et à l’épanouissement de ses collaborateurs. La société a pour cela mis en place au sein de ses sites différents services comme un restaurant d’entreprise, une salle de sport gratuite ou encore un partenariat avec une crèche.

Cet engagement pérenne pour la qualité de vie au travail a d’ailleurs été salué par de nombreuses distinctions. Indexia a en effet intégré le classement des « Meilleurs employeurs en France » (palmarès du magazine Capital et de l’institut Statista qui mesure la satisfaction des salariés français vis-à-vis de leur employeur) mais aussi le palmarès HappyAtWork des entreprises où il fait bon travailler et celui d’HappyTrainees, qui récompense l’accueil, le management ainsi que la formation des jeunes alternants et stagiaires dans l’entreprise.

Indexia et son activité de reconditionnement pour préserver l’environnement

Les produits reconditionnés représentent pour Sadri Fegaier « un choix plus respectueux de l’environnement qui permet d’allonger la durée de vie des produits et de réduire l’empreinte écologique du neuf, un aspect auquel les Français sont de plus en plus attentifs. Il favorise aussi le circuit court, dans la mesure où les produits reconditionnés proposés à la vente dans nos magasins sont reconditionnés par nos soins grâce aux 200 techniciens-réparateurs de notre atelier. Tous les appareils réceptionnés sont vérifiés, testés, les données effacées pour une remise à zéro totale, et les réparations sont effectuées à l’aide de composants d’origine. Soit un reconditionnement « Made in France », gage de qualité ».

En développant son activité de reconditionnement, monsieur Fegaier s’engage ainsi pour un multimédia plus respectueux de l’environnement et plus durable, un enjeu aujourd’hui crucial et au cœur des attentes des consommateurs. D’ailleurs, le PDG explique qu’ « il y a un vrai appétit pour ce type de produits : 20 millions de smartphones sont vendus chaque année en France ainsi que 2 millions de smartphones reconditionnés ». Depuis sa création, Indexia a reconditionné plus de 150 000 appareils et Sadri Fegaier précise que « nous en avons vendu plus de 100 000 rien qu’au second semestre 2021. D’ici deux ans, on espère vendre plus d’un million de téléphones reconditionnés ».

Indexia, fleuron de la French Tech

Sadri Fegaier mise sur l’innovation et la diversification pour une offre de services complète. Avec +328 % de croissance en 3 ans et 1,1 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2021, Indexia domine le Top 25 du classement 2022 des chiffres d’affaires.

Face à ces résultats, la société a ainsi fait son entrée en 2022 dans le programme French Tech Next 40/120 qui a pour objectif de mettre en lumière les acteurs qui innovent pour répondre aux enjeux contemporains de la société en matière de mobilité ou encore de transition écologique. Et ce classement est loin d’être anodin : seulement 120 startups et scale-up françaises sont chaque année sélectionnées pour faire partie du programme !

Mais bien loin de se reposer sur ses acquis, Sadri Fegaier a annoncé viser un volume de chiffre d’affaires en 2022 de 1,26 milliard d’euros. Le groupe affirme plus que jamais sa position d’acteur européen majeur dans la conception de services pour un multimédia durable.

Pour en savoir plus : Indexia

Sadri Fegaier, les raisons du succès

Entrepreneur né, Sadri Fegaier a toujours nourri une ambition d’excellence, portée par un élan d’innovation et de persévérance à toute épreuve. En 2010, le tout jeune homme d’affaires invente un concept alors inédit : une assurance tous risques pour les téléphones portables. Une décennie plus tard, le plus jeune milliardaire de France est à la tête du leader européen de l’assurance affinitaire.

Travailleur acharné, Sadri Fegaier débute modestement, en ouvrant un premier magasin de téléphonie mobile au début des années 2000. Il n’a pas le sou… Ceux qui connaissent aujourd’hui l’homme savent pertinemment que ce n’est pas ce type de “détail” qui freinera son élan. Monsieur Sadri Fegaier bascule en Espace SFR en 2002, et se développe dans la région en ouvrant 5 boutiques. Le déclic arrive en 2010, année à laquelle le jeune entrepreneur commence à commercialiser une assurance tous risques, de sa conception, dans ses propres magasins. Indexia est née…

Son succès, Sadri Fegaier le construit sur des valeurs fortes d’engagement, de respect, d’innovation et d’agilité. Des valeurs transposées aujourd’hui au groupe Indexia, le leader européen de l’assurance affinitaire.

9 Commentaires

  1. il faut lire le dernier article de Paris Match paru cette semaine : Sadri Fegaier, génie ou escroc.
    Sadri Fegaier m’a volé plus de 4000 euros, sans que je ne lui demande jamais rien.

  2. Le journaliste qui a écrit l’article a-t-il un parti pris ? Car faire l’éloge de Sadri Fegaier alors que sa fortune résulte d’arnaques c’est un peu fort en chocolat ! 😉
    Combien de personnes sont en difficultés financières aujourd’hui et attendent des remboursements qui ne viennent jamais ? Prélèvements frauduleux, voilà d’où vient la fortune de cet homme. Et on laisse faire… On lui rédige même des articles à sa réussite… Honte à ce média.

  3. Bonjour,
    Et que pensez vous de l’action intentée contre le groupe par UFC que choisir? Et de l’amende transactionnelle à l’encontre du groupe sfam-indexia pour pratiques commerciales trompeuses? Et quand pense-il rembourser les centaine de clients de victimes de prélèvements indus ?

  4. « Le secret d’Indexia » c’est la fraude généralisé, déjà sanctionné en 2019, une nouvelle procédure est en cours. Les assurances d’Indexia sont interdites à la vente en Belgique, suit au nombreuse escroqueries et fraudes.

    https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/amende-transactionnelle-a-lencontre-groupe-sfam

    Regardez aussi une pétition en ligne:
    https://www.change.org/p/dgccrf-et-le-procureur-de-la-r%C3%A9publique-de-paris-arr%C3%AAtons-l-arnaque-syst%C3%A9matique-de-sfam-celside-et-indexia-group

  5. Bonjour, ce torchon est-il un publireportage, avec ses intertitres optimisés pour l’e-réputation d’Indexia, cette société d’escrocs ?

    • C’est tellement gros, je crois rêver… mais c’est bel et bien un article d’e réputation, allez voir sur Forbes, vous verrez la même chose.

  6. Bravo pour ce bel exercice de cirage de pompe ! Tant de soin pour ne pas dire ne serait-ce qu’un mot sur les pratiques scandaleuses de ce voyou, sur l’incurie des pouvoirs publics qui sont incapables de le mettre à sa place (c’est-à-dire en prison), tant il est patent qu’ils ont renoncé à leur devoir de protection des honnêtes gens pour se coucher bien à plat devant les patrons, fussent-ils escrocs patentés… vraiment, c’est du grand art. Vous devez avoir la langue un peu rapeuse à force non ?

  7. Purée et bien j’ai jamais vu une prestation d’e-réputation aussi naïvement menée… le même article grossièrement reformulé à la gloire de ce dirigeant qui ne créé aucune richesse est publié chez plusieurs médias dits de confiance : Entreprendre, Forbes, etc.

    Entreprendre vous pouvez dire adieu à mon abonnement, votre dignité vient de quitter ce monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

seize + 20 =