La jeune pousse Reglo, spécialisée dans l’alimentation pour chat écolo propose des croquettes comportant des protéines d’insectes pour apporter un équilibre nutritionnel à votre animal de compagnie.

A l’origine de Reglo, installée à Versainville, dans le Calvados, Basile Laigre, jeune diplômé en Master à EM Normandie Business School et son frère, Maxime (Ingénieur informatique, Université Technologie de Troyes).  Ils créent Reglo pour prendre soin de l’environnement et de nos compagnons à quatre pattes, en leurs offrant une nourriture saine et bourrés de nutriments, Réglo, la marque de croquettes saines et engagée était née.

Une levée de fonds qui a du sens

Afin de développer sa gamme, et à s’implanter dans les jardineries et animaleries, la jeune pousse vient de lever 1,8 million d’euros. Reglo, déjà leader de la vente en ligne de son secteur, mais exclusivement en ligne sur internet, va pouvoir développer son offre directe en magasin, une première, et c’est dans les magasins Monoprix que cela va se passer.

Reglo devient la première marque française de croquettes de protéines d’insectes en vente en grande surface.

Reglo vise son marché domestique pour l’heure

A l’inverse de beaucoup de startups, Reglo ne vise pas le monde, ni l’Europe, mais plutôt son marché national. Pour se faire, elle recherche de nouveaux partenaires fournisseurs français pour lui fournir la matière première nécessaire à la fabrication de ses croquettes, notamment de larves de mouches soldat noire, qui lui sont fourni, jusqu’à présent par le leader de l’élevage de larves, Innovafeed, avec son unité de production, située dans les Hauts de France.

Un marché en plein expansion

Le marché de la bonne nourriture animale est en plein essor depuis plusieurs années. En 2020, le chiffre d’affaires global du secteur était de plus 5 milliards d’euros. En 2020, Reglo, pour sa première année d’activité a écoulé plus de 130 tonnes de croquettes de protéines pour chiens, avant de développer son offre pour les chats. Les prévisions du chiffre d’affaires de Reglo, d’après Basile serait de 4 millions d’euros d’ici 2023.

Reglo réduit aussi l’impact environnemental

L’apport de protéines d’insectes permet d’économiser à son niveau 400 000 tonnes de sous-produits chaque année. Une production d’insectes consomme nettement moins d’eau et rejette plus de cent fois moins de CO2, que l’utilisation et la fabrication de croquettes à base de viande de bœuf, par exemple.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

cinq × 4 =