Alors que l’économie, entre reprise postpandémie et retour de l’inflation, traverse une période délicate, trouver de nouveaux collaborateurs reste une gageure pour bien des entreprises. A ce problème global peuvent s’ajouter des contraintes spécifiques, liées aux métiers comme aux secteurs d’activité. Pour accompagner les entreprises dans leurs recherches, plusieurs cabinets de recrutement comme Petit Guanxi développent de nouvelles approches.

Le recrutement sur un marché en tension : trouver les bons profils…

« Si recruter n’est jamais facile, c’est encore plus compliqué sur un marché en tension », confie Laëtitia Amiault, dirigeante et fondatrice du cabinet de recrutement Petit Guanxi, spécialisé dans les profils Marketing et Sales pour les entreprises de la Tech. Ce marché, très fragmenté entre grands groupes et start-ups ayant besoin de se structurer, connait une véritable pénurie de talents.

« Auparavant, il suffisait de déposer une annonce sur LinkedIn. Aujourd’hui cela ne sert à rien, les demandes sont très spécifiques et l’afflux de candidatures non-pertinentes est une perte de temps pour les entreprises » poursuit Laëtitia Amiault. « Nous privilégions, après avoir entendu les demandes de nos clients, un sourcing qualifié puis des approches directes via LinkedIn à 100% pour finalement présenter le candidat le plus pertinent, dans une démarche de chasseurs de têtes. Ceci nous permet de faire gagner un temps précieux à nos clients, français comme internationaux. »

… Mais surtout les séduire !

La gageure dans un secteur sous tension est certes de trouver les candidats les plus qualifiés, mais surtout de les convaincre. De plus, le salaire n’est plus le seul critère : « A salaire égal ou presque, les candidats sont soucieux des questions d’impact, mais aussi de liberté au travail. Les entreprises doivent proposer davantage pour attirer les talents, et le recrutement est aujourd’hui mutuel. Il y a eu sur notre marché des évolutions notables, et lors des briefs nous devons parfois conseiller nos clients, leur suggérer de revoir leurs exigences. Il ne faut plus seulement raisonner en termes de postes à pourvoir, mais d’humain. Il y a une vraie demande de prise en compte de valeurs, d’impact RSE et de conditions de travail. Les seniors veulent garder un équilibre et les juniors veulent aussi pouvoir évoluer… » affirme la dirigeante de Petit Guanxi, qui estime que les questions de culture d’entreprise sont devenues centrales et insiste sur l’importance des softskills dans les process de recrutement.

Une demande de ROI de la part des entreprises

Dans un contexte tendu, les recrutements deviennent primordiaux. Laëtitia Amiault constate que les entreprises font appel aux services de Petit Guanxi pour les recrutements difficiles, mais surtout pour les plus stratégiques, où l’approche directe est la plus efficace. Cependant, un recrutement reste un investissement pour les entreprises, qui demandent dès lors des retours.

Pour les aider à optimiser les recrutements, Petit Guanxi propose des campagnes sur plusieurs semaines pour un ou plusieurs postes via un sourcing qualifié et l’écriture d’une méthode d’approche, permettant ainsi d’accélérer les recrutements et offrant la possibilité de recruter plusieurs profils à moins de 3k€ en conservant la qualité du service. Cette approche permet aussi à la société de proposer son savoir-faire à des entreprises hors de son secteur de prédilection.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

3 × 3 =