Que va devenir Camaïeu rachetée par Celio ?

Depuis sa liquidation en octobre dernier, Camaïeu faisait de nombreux envieux C’est finalement le groupe Celio qui rafle la mise pour 1,8 million d’euros.

Après seulement quelques minutes d’enchères, Celio, par l’intermédiaire de son président, Sébastien Bismuth (Celio et Don’t Call Me Jennyfer), reprend à la barre l’ancienne marque Camaïeu contre un chèque de 1,8 million d’euros (mise à prix de base : 500 000 euros), sans reprendre, toutefois ni les magasins, ni la logistique de l’entreprise, simplement le nom. Ils étaient au total 12 repreneurs déclarés.

Dans l’opération le fichier clients ne fait pas partie de la vente, mais il pourra faire l’objet d’une seconde négociation entre le repreneur et le commissaire-priseur, Mercier & Cie. Il faut souligner le redressement spectaculaire de l’enseigne Celio, qui était, il y a encore très peu de temps, sous procédure de sauvegarde, suite à la crise du Covid et au refus par l’État de son PGE. Actuellement, Celio, c’est 2 400 salariés, 1 330 magasins à travers le monde et 361 millions de chiffre d’affaires.

Et maintenant ?

Bâtir un nouveau projet, c’est le vœu du PDG de Celio, mais en prenant son temps. Le patron de Celio pense relancer la « marque sœur » en 2024, notamment avec le canal digital, avant de songer à des boutiques et certainement pas 500 magasins comme par le passé. Le monde change et les habitudes d’achat aussi, le digital sera la première cible pour Camaïeu, du moins dans un premier temps. Il est clair aussi que la réussite de la marque passera par l’international comme c’est déjà le cas avec Celio.

Angelina Hubner

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

19 − six =