Tribune. « Après les Alstom, Alcatel, Technip, Lafarge, l’aluminium, Pechiney, Amora Maille, Ducros, Rossignol, peut-être L’Oréal demain, ainsi que tant d’autres entreprises nationales, quatre nouvelles pépites hexagonales (Latécoère, Photonis, Souriau, HGH) quittent le drapeau français pour passer sous la bannière américaine.

Pourtant, ces qre groupes travaillent pour la défense nationale, secteur stratégique et sont censés être protégés :

-1) par le décret Montebourg d’abord :-2014-479 du 14 mai 2014, qui dit expressément : « Permet au Gouvernement de refuser des investissements étrangers dans les secteurs stratégiques »

-2)Par la Loi Pacte ensuite, (22 05 2019) qui rappelle que tout investissement étranger doit être soumis à autorisation préalable et qui surtout a élargi le secteur stratégique

-3)Par une autorité chargée du suivi des engagements dés l’autorisation des investissements ( pouvons nous oublier les engagements pris par GE de créer 1000 emplois après avoir « avalé » Alstom ? Bravo pour le suivi)

4) Par l’obligation d’audits externes réguliers.

La non volonté politique manifestée par le pouvoir en place fait que nous devons nous inquiéter et agir selon nos moyens ; Faisons savoir que sur ces quatre fleurons, deux sont déjà passés, cette année, sous pavillon étranger

Souriau : connecticien qui travaille pour l’aérospatial, l’aéronautique, la défense et l’industrie : qu’importe, est passé cette année, 2019, sous pavillon américain

HGH : Enorme spécialiste l’infra rouge qui, avec l’invention de systèmes de veille, avec sa caméra panoramique, apporte des éléments importants à nos troupes spéciales. HGH est devenu, cette année aussi, filiale d’un autre fonds américain.

Pour Latécoère : tout peut encore être sauvé des griffes de l’oncle SAM car la décision ne sera prise que fin Décembre 2019.

Des négociations étaient en cours et se déroulaient dans le secret le plus absolu. Heureusement ,17 députés , avertis, ont osé écrire au Premier ministre pour lui demander d’arrêter le massacre. Petit bruit pour l’instant dans le Landerneau du monde politique, mais bruit qu’il doit être amplifié.

Faisons très attention : j’ai eu au téléphone , pour un autre dossier, un député, très affûté dans le domaine de la défense la conversation vient sur l’ affaire Latécoère : réponse du Parlementaire « pas au courant », j’ai du lui envoyer les éléments.

LATECOERE entreprise  stratégique, oui, mais aussi l’Histoire avec ce grand H qui a bercé notre jeunesse. Ces grandes aventures  des routes aériennes du service postal , nos héros ; Mermoz, Saint Exupéry : création des routes : Paris le Maroc, Paris l’Algérie, Paris Dakar, mais surtout, l’ouverture de la route :Saint Louis du Sénégal/ Amérique du Sud par Jean Mermoz, Ière traversée de l’Atlantique Sud, sur un LATECOERE 28-3. Profitons de cet instant signaler que le musée Jean Mermoz à Saint Louis du Sénégal aurait bien besoin d’être remis en forme)

Et Saint Saint-Exupéry, pionnier chez LATECOERE avec l’ouverture des routes pour le transport aérien – PARIS-DAKAR

Coté défense et technique, rappelons tout ce que LATECOERE a fait pour la France :

-1917 fabrication de 1000 bi-plans de type SALMSON, 500 participeront aux combats

– création et fabrication de bombardiers torpilleurs, de missiles anti sous marins, de lance torpilles jusqu’en 1997.

Rappelons la participation de LATECOERE à la fabrication des Caravelles, des AIR BUS , des BOEING

LATECOERE : toujours 1er équipementier mondial, spécialisé dans des tronçons de fuselage, les portes et sièges pour avions, le câblage et les systèmes embarqués

Aujourd’hui encore Latécoère fabrique 500 000 pièces par an, il fournit des pièces pour : 6 Air bus différents, 2 formes de Boeing, les avions Bombardiers -les Falcon de chez Dassault

Domaine de la défense ; Rafales de chez Dassaul, mais aussi pour 2 missiles : des hydravions, le grand domaine de Latécoère, l’avion de Mermoz était un hydravion.

Et un Gouvernement français laisse partir tout cela, au moment où le monde devient de plus en plus instable et après que notre industrie nationale soit passée de 24 à 10% du PIB ? Non, préservons l’essentiel

Que s’est-il passé ? Malgré ce qui a été décrété pour empêcher l’étranger de fourrer son nez dans nos entreprises du domaine stratégique , lorsque se sont présentées quelques difficultés financières chez Latecoère, le gouvernement de la France, a laissé un fonds de pension américain : Searchight Capital Partners, prendre en avril 2019, 26% du Capital.

Résultats ; le nouvel actionnaire impose son dirigeant ; un Français diplômé des écoles américaines :Yannick ASSOUAD

Deux mois après, le fonds lance une OPA sur le reste du capital de LATECOERE, afin d’en tirer tous les profits possibles : brevets, le savoir faire, la notoriété. Une fois encore, comme pour Alstom dont nous avons besoin pour nos centrales, notre Porte-avions, nos sous marins nucléaires, nous serions liés à la volonté de Washington, dans des domaines, que nous devrions pourtant protégés de toute ingérence.

Argument utilisé par le patron de Latécoère pour tenter de faire passer la pilule ; « cette prise de propriété doit nous permettre de résister à la concurrence ………américaine »

Plus grave ; la déclaration des autorités françaises : Latécoère, Intérêt faible pour notre industrie aéronautique et pour l’aérospatiale. Mais de qui se moque t-on ?

En réalité, voici un résumé de toute l’ambiguïté de la politique macroniste en la matière : d’un coté des mesures sont prises : décrets, lois, sensées protéger nos entreprises et de l’autre, c’est le « Choose France » du Président de la République qui invite à Versailles 140 Chefs d’entreprises mondiales afin de leur vanter nos secteurs industriels, dans lesquels le Président, accompagné du Premier ministre et de 15 de ses ministres, leur demande d’investir.

Ambiguïté ? Il suffit de suivre le cheminement pris par l’affaire SFR et celui des activités nucléaires d’Alstom – le Ministre Montebourg bloque les rachats. Il quitte le gouvernement, F. Hollande le remplace par Emmanuel Macron qui permet aussitôt à l’Américain GE de s’emparer d’Alstom. Pour SFR, il est difficile d’y voir clair, mais nous pouvons craindre le pire.

Nos « élites » ont -elles pris conscience que nous sommes en GUERRE économique, que tous les Etats désormais se font de la CONCURRENCE et que celle -ci n’est ni libre, ni non faussée ?

L’autre société visée par une OPA en provenance de l’étranger : PHOTONIS : Elle aussi , entreprise stratégique.

Première dans son domaine , pour la Fabrication de tubes d’intensification d’images de pointe. Matériel devenu indispensable pour les militaires en général et les troupes spéciales en particulier. Elle est, le grand spécialiste de la vision nocturne. Rappelons la « libération d’otages de nuit au Sahel » qui prouve l’importance de la vision nocturne et l’avantage qu’elle procure.

Sa caméra CMOS Kaméléon permet de filmer en couleur pendant la nuit, énorme avancée –

La technologie de PHONOTIS dépasse celle de tous ses concurrents, ceci expliquant certainement la volonté de beaucoup de s’approprier l’entreprise  : composants pour laser, composants pour dissuasion nucléaire, composants pour sous marins nucléaires. Photonis fabrique des détecteurs de neutrons (classement de sécurité CDS).

Propriétaires, d’abord  : ARDIAN (filiale AXA jusqu’en 2013) ensuite le Crédit Mutuel, mais aussi la patronne de ARDIAN, Madame Dominique SENEQUIER, une ancienne du ministère des finances , ancienne de la commission ATTALI, au sein de laquelle siégeait : Emmanuel Macron

C’est surtout le montage financier qu’il faut examiner afin d’y détecter les responsabilités : Un achat sous LBO- l’acheteur emprunte tout ou presque, dit aux employés : je vous sauve, alors faites un effort.

Pour les bénéfices : le reste ? C’est la revente d’une chose payée ZERO qui importe et c’est ce qui se passe, PHOTONIS a remboursé un maximum de son emprunt et ses actionnaires vendent l’entreprise pour se partager le pactole. Ce monde est devenu d’un égoïsme rare.

Là aussi, Paris a dit ne pas considérer PHOTONIS comme une entreprise stratégique.

Heureusement, 17 députés, en majorité LREM, affolés par le drame qui se prépare, ont osé écrire au Premier ministre . La majorité étant en phase d’éclatement, Matignon a freiné et demandé à SAFRAN et THALES d’étudier le dossier afin de voir s’ils pouvaient être intéressés par l’affaire. Il existe d’autres solutions : le financement avec l’épargne des Français ; dans les années 60, nos petits épargnants ont bien financé l’industrie française en souscrivant à des obligations GARANTIES par l’ETAT (5% d’intérêts) Qu’est que ces 5% en comparaison d’un sauvetage d’une partie de notre industrie, qui prépare l’avenir ?

Défense de nos entreprises : Bien sûr que certains de ce monde politique avaient envoyé des messages :

– Personne ne touchera plus à nos entreprises dés lors qu’elles seront désignées comme stratégiques

– Une procédure d’autorisation préalable d’investissements étrangers en France devra être élaborée

Montebourg avait même fait passer par décret : la possibilité de protéger les entreprises françaises des rachats étrangers en permettant une intervention de l’Etat

Le gouvernement Ed Philippe a lui, élargi le nombre des secteurs stratégiques

-Le gouvernement devait pouvoir s’introduire dans le capital des stés, y détenir des actions dites DOREES qui lui permettaient de bloquer de l’intérieur des opérations nuisibles –

Tout allait dans le bon sens, sauf que ; Peu a été suivi d’effet, à part des effets de manche. –

Pour ce qui concerne la part prise par Bruno Le Maire, il a surtout libéré les entreprises, ce qui leur permet d’entrer en esclavage sous la coupe de sociétés étrangères

En vérité : TOUS LES OUTILS SONT PRESENTS, manque juste une chose : la clé qui ouvre la route d’une véritable volonté politique. Celle de défendre les intérêts de la nation France.

Malheureusement cela ne se réalise pas par décret. Non il faut que les Français et d’abord ceux qui oeuvrent dans la presse, défendent l’intérêt général en demandant à leurs élites qu’elles le défendent avant toute autre chose »

Par Henri Fouquereau

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

7 − 5 =