Premier indépendant de l’impression en ligne, le Toulousain PrintOclock (9M€ de CA) investit dans l’outil industriel pour maintenir la production en France.

Alors que 17 imprimeries ont fermé dans la région entre 2014 et 2015, l’entreprise fondée en 2008 par Antoine Roux se porte bien, avec une croissance de 28%, 110.000 clients et 125.000 commandes par an. Fort de cette situation financière saine, PrintOclock a obtenu des subventions de l’UE, avec le soutien du Conseil régional et de la CCI de Toulouse, pour investir 2 M€ dans la construction d’une nouvelle usine de 2.500 m² livrée début 2018, 2 M€ dans l’outil industriel et 1 M€ en R&D pour la conception de nouveaux services et produits écoresponsables.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici