Plastic Omnium : un beau partenariat avec le CEA

Plastic Omnium avait vu juste. Après avoir investi 300 millions d’euros pour restructurer et développer ses réservoirs et ses piles à combustible, l’investissement récolte ses fruits.

L’équipementier enchaîne contrats sur contrats et vise de devenir numéro du secteur de l’hydrogène, avec un chiffre d’affaires de 3 milliards d’ici 2030. Les clients sont des noms prestigieux, Stellantis, Hyvia, Safra. 

Devant un tel succès, le groupe a annoncé la construction d’une grande usine dans l’Oise, à Compiègne, pouvant produire 80 000 réservoirs par an. L’investissement est de 160 millions d’euros dont 74 sont directement apportés par l’État, et qui ouvre la voie à 200 emplois supplémentaires.

CEA et Plastic Omnium, main dans la main

Les deux entités, CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives) et le groupe Plastic Omnium ont signé un accord de partenariat pour développer conjointement des solutions pour une mobilité de demain, totalement décarbonée, qui sera plus sûre et aussi plus connectée.

Le fabricant de réservoirs à essence veut profiter de ce partenariat pour lancer son activité avec l’aide de l’État et des subventions publiques (on avance un chiffre de 5 milliards d’euros). Dès 2025, cette branche du groupe devrait réaliser 300 millions de chiffre d’affaires et aboutir aux fameux 3 milliards d’ici 2030, annoncés plus haut. 

Le challenge est géant

L’activité du groupe dépend à plus de 90% du secteur automobile, mais les responsables lorgnent désormais sur les transports lourds, camions, autocars et utilitaires font partie du développement de l’entreprise, qui, pour l’instant, ne peut répondre à la demande. En effet, Les utilitaires ou autres camions demandent une autonomie et une puissance que les batteries électriques actuelles ne peuvent fournir, mais l’évolution est rapide.

Enfin, son expertise et son expérience en matière de fabrication de stockage de carburant lui procure une longueur d’avance par rapport à la concurrence, ce qui lui permet déjà de proposer une vraie gamme de réservoirs d’hydrogène haute pression entre 350 et 700 bars. Les projets de Plastic Omnium s’orientent aussi vers les piles à combustible, le groupe voulant créer sa propre pile.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

20 − deux =