C’était inattendu. Alors que tout semblait bouclé malgré d’âpres négociations, le groupe de défense américain Teledyne ne rachètera finalement pas le français Photonis (150 M€ de CA), leader mondial de la vision nocturne.

L’entreprise californienne indique avoir jeté l’éponge en raison des exigences du gouvernement français (entrée de Bpifrance au capital, droits de veto…). « Après avoir examiné les conditions proposées et à la suite de discussions supplémentaires avec le ministère de l’Économie, Teledyne a déterminé qu’une acquisition potentielle selon les modalités proposées par le ministère de l’Économie n’était pas faisable », a fait savoir le groupe américain qui proposait 500 millions d’euros pour la pépite française. Installé à Brive-la-Gaillarde (Corrèze), Photonis est un des leaders mondiaux de la fabrication de tubes intensificateurs de lumière. La pépite industrielle est très présente dans les secteurs de l’aéronautique, de la défense et de la recherche. De nombreuses armées de l’OTAN utilisent sa technologie de pointe, qui est donc toujours française… Jusqu’à quand ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

19 − 17 =