Lancée en avril 2015, la jeune pousse s’est positionnée sur le créneau du déjeuner sur le lieu de travail. L’idée est de proposer une carte entrée-plat-dessert au tarif très abordable de 15 €, avec l’ambition de devenir la première brasserie parisienne par le nombre de clients.

L’un des trois fondateurs, Joseph de Chateauvieux, voit l’arrivée d’UberEATS comme une chance : «Le lancement du géant américain sur ce marché confirme la véritable révolution qu’est en train de vivre le secteur de la restauration française. Mais de nombreuses jeunes pousses se sont déjà attaquées à transformer et dynamiser le créneau de la livraison de plats à domicile. Il faut distinguer 2 modèles. Le premier, le plus répandu, celui d’Uber, de Deliveroo, de TakeEatEasy ou d’Allo Resto, se base sur le réseau de restaurants partenaires. Nous avons choisi un autre modèle, la livraison de plats préparés par des chefs. Nous possédons nos propres cuisines, nos propres cuisiniers qui créent nos propres plats. Nous maîtrisons ainsi toute la chaîne de valeur depuis la production jusqu’à la livraison finale, ce qui permet de diminuer les prix et la durée de livraison, tout en contrôlant au mieux la qualité des produits frais».

Initialement implantée dans le VIIIème arrondissement de Paris, l’entreprise se développe depuis la rentrée sur toute la capitale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici