Microsoft France : innovation et accessibilité numérique, une relation porteuse de sens

Philippe Trotin

Depuis plusieurs années, l’innovation intègre une dimension éco-responsable. Les entreprises innovantes portent ainsi des projets convergeant vers une même ambition : faciliter l’inclusion de tous. Interview de Philippe Trotin, référent sur les questions de handicap au sein de Microsoft France et directeur de l’inclusion et de l’accessibilité numérique.

En tant que directeur inclusion et accessibilité numérique, quelles sont vos missions au quotidien ?

Philippe Trotin : Sensibiliser, informer et former les personnels sur ce thème de l’accessibilité numérique. A ce titre, j’anime des webinaires, suis présent sur des salons dédiés ou organise des sessions de formation spécifiques pour nos clients. Très souvent, bon nombre d’entre eux n’ont pas l’entière connaissance des outils qui participent à l’accessibilité et figurent déjà dans leur environnement de travail.

Quel a été l’impact de la crise sanitaire sur ce volet accessibilité ?

Les entreprises ont accéléré leur transformation digitale. Nous sommes passés de 30 millions d’utilisateurs actifs mensuels de Microsoft Teams avant la crise de la COVID-19 à près de 270 millions aujourd’hui, c’est dire ! Les solutions de collaboration digitales et accessibles ont donc fait l’objet d’un fort développement. Chez Microsoft France, nous avons accéléré la sortie de plusieurs fonctionnalités comme le sous-titrage pouvant intégrer de la traduction, la transcription pour pouvoir enregistrer une conversation en texte ou encore la possibilité de spécifier des interprètes dans la préversion de Teams…

Quels sont selon vous les enjeux que revêt l’accessibilité numérique ?

L’accessibilité numérique s’entend sur trois domaines que sont l’environnement de travail, le développement d’applications et la communication/marketing. Les entreprises doivent couvrir ces trois champs si elles veulent recruter des personnes en situation de handicap. Du clavier optimisé à la dictée vocale, en passant par le capteur oculaire, aujourd’hui, il existe des fonctionnalités pour tous types de handicap ou presque. De même, avec l’obligation légale, les entreprises travaillent le volet accessibilité de leur site winternet. Pour autant, en interne, les services informatiques ont encore besoin d’être sensibilisés et informés pour mieux connaître l’ensemble des fonctionnalités qui peuvent aider à l’employabilité des salariés en situation de handicap. Pour les managers, c’est aussi un enjeu lié à la performance globale de l’entreprise et plus seulement à son image. La dictée vocale, par exemple, est gage de productivité aussi bien pour la personne en situation de handicap que pour tous les collaborateurs. Dès lors, la différence de compétence entre celle-ci et le salarié valide n’est plus un sujet. Un outil informatique innovant peut donc rassurer le manager et l’aider à changer de point de vue sur la notion d’inclusion. Une entreprise inclusive attire les jeunes talents de même qu’un site accessible permet d’accroître son business. La diversité des talents fonde la richesse et la pérennité des entreprises de demain. 

Quels sont les projets sur lesquels vous travaillez ?

Nous tendons vers l’accessibilité universelle avec des outils qui s’adressent à tous les utilisateurs, partout dans le monde. Un défi sociétal d’envergure sur lequel nous œuvrons avec d’autres entreprises. Nous travaillons sur plusieurs projets en ce sens, notamment auprès d’étudiants : la dictée vocale adaptée aux équations mathématiques, ou encore un outil d’aide à la création de documents en Faciles A Lire et à Comprendre intégré au logiciel Word. Toutes ces solutions permettront d’améliorer le quotidien et l’intégration des personnes en situation de handicap.

Pour plus d’informations : www.microsoft.com/france/accessibilite

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

deux × quatre =