Les différentes méthodes agiles existantes ont toutes pour base la volonté d’assouplir la gestion de projet afin d’en optimiser les avancées. Ainsi, l’état d’esprit « agile » lutte contre la planification rigide et l’enfermement contractuel dont sont victimes de nombreux projets, afin de laisser place à la créativité et à l’adaptation des équipes.

Les objectifs sont plus nombreux et permettent de valider chaque étape avant de fixer de nouveaux objectifs basés sur les constatations et les observations. Cela permet d’ajouter des modifications, de supprimer des fonctionnalités inutiles, ou encore de changer certaines orientations stratégiques en cours de réalisation. L’approche « agile » se veut ainsi être au plus proche de la réalité opérationnelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici