Malongo mise sur le « made in France » Le spécialiste niçois du café qui avait l’habitude de fabriquer ses machines en Chine va rapatrier sa production en France. En plus, le torréfacteur niçois s’apprête à proposer une machine à dosettes maison, nommée Eoh, qui sera intégralement assemblée en Vendée et a généré 22 emplois en CDI.

Le « made in France » en fer de lance

Malongo a investi 8 millions d’euros. « 60% de la valeur ajoutée de la machine est française, détaille Jean-Pierre Blanc, le PDG de Malongo, ce qui nous permet d’afficher une marque Origine France garantie. » Malongo vend annuellement près de 100 000 machines à café.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

trois × un =