Un choix fort. En décidant d’installer sa Gigafactory à Dunkerque, Verkor opte pour une région durement frappée par la désindustrialisation.

Soutenue par Renault et Schneider Electric, la start-up grenobloise va construire une gigantesque usine de batteries à faible teneur en carbone destinées à équiper les véhicules électriques.

Ce projet, qui coûtera 1,6 milliard d’investissement, pourrait à terme créer 1 200 emplois direct et 3 000 emplois indirects. L’usine devrait voir le jour en 2024, tandis que les premières batteries devraient sortir dès 2025. L’usine de Verkor pourra équiper 300 000 véhicules électriques dès sa première année. En raison du partenariat stratégique, Renault sera bien entendu l’un des premiers constructeurs servis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

huit + sept =