Lydia s’attaque à la Bourse et aux cryptommonnaies

Après les cartes bancaires et les prêts, Lydia va proposer un nouveau service à destination des particuliers : un outil permettant d’acheter et de vendre des actifs (actions, ETF, métaux précieux, cryptomonnaies) à partir d’un euro, même en dehors des heures d’ouverture des marchés.

Pour la fintech tricolore, dont la valorisation avoisine les 300 millions d’euros, c’est une nouvelle étape dans sa quête de proposer une application globale. En quelques clics, des millions de Français vont donc pouvoir s’essayer à la Bourse, l’objectif de Cyril Chiche, fondateur de Lydia, étant rendre le trading «hyper-pratique».

L’envolée du Bitcoin et des cryptomonnaies n’est sans doute pas étrangère à ce choix de Lydia. Pour se lancer dans le trading, Lydia s’est d’ailleurs associé à la plateforme autrichienne Bitpanda, acteur reconnu du marché des cryptomonnaies.



LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

vingt − 7 =