L’humilité est-elle le secret de la réussite ?

Tribune. Le secret le mieux gardé et le plus caché de la réussite ne serait-il pas finalement l’humilité ?

Puisqu’aucun livre de développement personnel ne la stipule, ni la recommande explicitement.

Les finalités du développement personnel étant d’accroitre un caractère, une personnalité et des qualités dont vous disposez déjà mais qui sont très -certainement- mal, peu ou pas exploitées, pour des raisons aussi diverses que variées (manque de confiance en soi, traumas, pas d’objectifs définis, etc…).

Bref, l’humilité quant à elle, est une notion mal comprise car très mal abordée et finalement assez peu connue. Elle est souvent confondue avec la modestie. Alors que ces deux notions sont diamétralement opposées. La modestie n’est in fine qu’une modération et une retenue, communément associée à une certaine « faiblesse ».

Surtout lorsqu’on assiste aux triomphes des « influenceurs » c’est-à-dire le culte des images, du paraitre et de l’avoir. A savoir le paroxysme du fake. La matrice comme vous ne l’avez jamais vu ! Ou nous sommes tous plongés (qu’on le veuille ou non) dans une simulation (deep fake entre autres). En clair, l’illusion qu’on superpose à votre regard pour vous empêcher de voir la réalité…

Et justement votre réussite est, elle, directement proportionnelle à la qualité du lien que vous entretenez avec cette réalité-là. Qui, constitue votre lucidité et donc votre capacité à faire les meilleurs choix possibles en toutes connaissances de causes.

L’humilité, c’est aussi la lutte contre l’égo mais c’est surtout avoir la pertinence de reconnaitre sa « vraie » place c’est-à-dire de réaliser et d’accomplir sa vocation et de ne pas en dévier quel qu’en soient les obstacles.

Comme Léonard De Vinci, qui était l’enfant illégitime d’un notaire italien (le système de l’époque était un système de « castes » ou les garçons reprenaient la fonction de leurs pères) mais qui à force d’abnégation, de travail, de passion et de créativité a laissé une marque indélébile dans l’histoire, dans l’art et l’innovation en s’inspirant de maitres florentins qu’il côtoyait mais en développant également sa signature propre devenue reconnaissable entre mille. Ses connaissances étaient si larges et si profondes et sa soif d’apprendre sans commune mesure, que cela l’a poussé à toucher à des domaines aussi variés que l’anatomie, l’ingénierie, la physique, la conception de machines (de guerre mais pas que), sans oublier ses recherches ésotériques et religieuses et alchimiques qui ont laissées place à beaucoup de spéculations, d’interprétations et d’exégèses avec les nombreuses notes, manuscrits et dessins -préparatoires- laissées par le maitre.

Par ailleurs, nous constatons qu’on peut difficilement flatter une personne humble. Elle sera généralement peu ou pas disposée à être manipuler, manœuvrer par des proches ou par des « forces » ayant le plus souvent des objectifs contraires aux siens. L’éducation financière et des finances personnelles fixant un cadre quant à elles avec une rigueur et une discipline allant à l’encontre de ces « forces » qui incitent à l’ostentation, vous détournent de vos vocations, se permettant de retoucher vos rêves, vous poussant dans les bras d’une consommation frénétique par un travail d’influence subtil, masqué et qui se veut bien entendu bien sous tous rapports c’est à dire tout à fait pur et innocent.

L’humilité est la voie opposée à l’arrogance, aux manipulations, au « lifestyle », à l’exhibition aux signes extérieurs de richesses, à la course aux apparences, aux jalousies diverses et variées et à leurs conséquences.

L’humilité c’est la voie de la logique, de la raison et du bon sens, du pragmatisme et de l’efficience. Elle est la résultante et la cristallisation de la connaissance de soi même et du monde. On pourrait même la qualifiée de quintessence même du savoir.

L’humilité c’est reconnaitre -quel que soit son statut -qu’il existe des règles indépassables, intangibles -Nul n’est censé ignorer la loi- auxquelles on doit toutes et tous se plier, que l’on doit toutes et tous observer et que l’on doit toutes et tous respecter pour pouvoir atteindre nos objectifs et donc réussir.

Comme le roseau, qui au cœur de la tempête dans toute sa rage, sa force et sa véhémence plie mais ne rompt pas.

On ne devient « Maitre » (donc expert (e) dans son domaine) qu’en respectant scrupuleusement les règles fondamentales mais jamais par autoritarisme, par violence (directe ou indirecte), par des récriminations mais plutôt en adoptant : modestie, respect, rigueur, écoute, discipline, sagesse, travail, abnégation et courage. L’humilité étant la suprême synthèse de ces qualités-là.

Une fois ce niveau de maitrise atteint, on pourra se permettre de reconfigurer les règles en les réinventant ou les redéfinissant.

Quoi qu’il en soit l’humilité reste l’apanage des « grand(e)s ».

Qui se rapetissent pour mieux évoluer.
Qui s’éliminent pour mieux gravir les échelons de leurs propres réussites.
Qui s’inclinent pour mieux briller de l’intérieur.
Qui se minimisent pour que leurs magnificences puissent rayonner.
Qui s’éclipsent pour agir plus aisément et étendre leurs forces, leurs réseaux et leurs pouvoirs.

Humilité authentique et attitude exemplaire ne font qu’un.

Discipline, rigueur, détermination, excellence, volonté de puissances, travail acharné sont les fondamentaux pour toutes personnes en quête de succès doit inclure dans ses routines quotidiennes.

Même les champions olympiques après une médaille d’or se doivent de retourner à l’entrainement, quand le public, les caméras, les honneurs, le crépitement des flashs et l’attention ne sont plus là. Il faut réitérer le processus. Here we go again ! L’excellence se situe alors dans l’éthique de travail, son investissement personnel, sa persistance, sa constance et la régularité de ses efforts.

Avec toujours le souvenir -le plus vibrant possible- du frisson de la victoire qu’il ne faut jamais oublier.

D’un point de vue financier, l’humilité est la voie « impériale » pour atteindre l’indépendance financière.

Pas besoin de jouer aux riches, d’épater la galerie ou d’avoir un égo monstrueux. Aucune attente à avoir ou nourrir vis-à-vis des autres mais énormément à relever vis-à-vis de soi-même. Ce qui est très libérateur comme attitude puisque complétement détachée du regard et de l’opinion d’autrui.

La meilleure compétition se pratiquant avant tout vis-à-vis de soi-même. La confiance en soi n’étant que le « miroir » des engagements que nous avons effectivement respecté. Comme le respect d’un budget, qu’on s’est promis de tenir ou cet investissement que l’on a effectivement réalisé.

Mais alors quelles sont les règles à respecter pour pouvoir atteindre l’indépendance financière ?

Règle N°1 : Adopter le bon état d’esprit 😉

Règle N°2 : Se Former, Etudier, Apprendre, S’éduquer, Analyser, Réfléchir, S’inspirer, S’Elever, Lire, Lire, Lire…

Règle N°3 : Budgétiser et Suivre ses dépenses à la loupe. Y consacrer au moins 1 heure par semaine. C’est ce que pratiquent les « fortunés » et ceux qui ont atteint l’indépendance financière comme le révèle le classique des finances personnelles : Millionaire Next Door en français (Frégate Editions)

Règle N°4 : Economiser, Epargner, Se constituer un Capital. Point de départ de toutes richesses. Automatiser cette épargne afin d’augmenter de façon substantielle et significative votre « force » de frappe.

Règle N°5 : Personnaliser son investissement : Analyser les investissements qui vous conviennent le mieux et qui sont en adéquation avec votre budget, vos attentes, vos espérances (de retours sur investissements), vos valeurs, vos intérêts, votre situation financière et vos objectifs.

Règle N°6 : Investir intelligemment et à bon escient. Être toujours à l’affut des bons coups et des bonnes opportunités.

Règle N°7 : Se Former, S’éduquer, Lire, Etudier, Apprendre, Rencontrer d’autres investisseurs se constituer son réseau. Upgrader ! Partager les bonnes pratiques. Intégrer des groupes réels ou virtuels ayant les mêmes objectifs que vous.

Règle N°8 : Récolter ce que vous avez semé. Faites un bilan, un état des lieux. Rectifier le tir si nécessaire. Dieu merci le droit à l’erreur existe. Pas de honte, pas de récriminations comme l’indique Vicki Robin dans « Votre Argent ou Votre Vie ». L’humilité c’est aussi se relever et ressortir grandi des épreuves que nous sommes tous amenés à traverser. Rappelez-vous : « Soit je gagne, Soit j’apprends, je ne perds jamais », d’après Nelson Mandela.

Règle N°9 : Réinvestir (la plus grande partie possible à condition que l’investissement soit rentable, viable, profitable) pour faire grandir et étendre efficacement votre patrimoine.

Règle N°10 : Augmenter et multiplier vos sources de revenus (alternatives à votre salaire)
Avoir des revenus passifs, qui vous permettent d’assurer des « rentes » et atteindre la liberté financière.

Règle Bonus : Voir Grand. Le plus grand possible. Aussi grand que votre mental et votre imagination le permettent. L’abondance ne doit en aucun cas, rester un mot abstrait et abscons. Vous devez faire tout ce qui est en votre pouvoir pour qu’elle se manifeste tous les jours dans votre vie le plus possible et sous un maximum de formes différentes.

Et si vous y parvenez, félicitations !  Sincèrement heureux pour vous ! Mais surtout n’oubliez ni le process et encore moins l’humilité.

MEJRI Bassem
Entrepreneur, Professeur en Ecole de Commerce (Business/Entrepreneuriat/Finances) et Editeur chez Frégate Editions (Maison d’édition spécialisée en finances personnelles et en éducation financière) : Millionaire Next Door en français et Votre Argent ou Votre Vie

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

quatre × 5 =