Incorporation de composants électroniques ou informatiques, facilités d’entretien, données santé : le textile intelligent est en train de se faire une place dans nos armoires. Les start-ups comme les industriels français l’ont bien compris.

Après l’Allemagne, la France tient même le haut du pavé sur ce nouveau secteur industriel. Les premières fibres synthétiques ont déjà développé des tissus utilisés pour les parapentes ou les vêtements waterproof, et leur croissance a été exponentielle depuis les années 60. Filets anti-grêle, tissu de parapente ou textile carbone pour Airbus sont déjà presque anciens. Les recherches récentes portent entre autres sur les textiles anti-UV, autonettoyants, communicants, anti-feu, chauffants ou avec de nombreuses applications en matière de santé et de surveillance de différents critères tels que stress, posture, état de fatigue, minceur, etc.

De nouveaux emplois pour l’industrie

Les nouveaux textiles se développent à la vitesse du son et concernent tous les secteurs industriels, ce qui en fait un véritable atout pour le futur. L’industrie chimique peut ainsi greffer des molécules sur les tissus, les connaissances mathématiques et informatiques permettent de créer de nouveaux entrelacements, la biologie étudie les fibres naturelles, la mécanique est elle aussi concernée ; autant d’opportunités pour imaginer de nouveaux usages et générer de nouveaux métiers.

L’avenir sera connecté

Les vêtements dits intelligents ont fleuri depuis peu, et pas uniquement dans le domaine sportif. Chauffants, rafraîchissants, connectés, ils sont à l’origine d’un nouveau dynamisme sur le marché du textile, en particulier en France. Des partenariats se nouent entre start-ups et industriels du textile afin de concevoir et produire de nouvelles fibres hautement performantes, susceptibles d’apporter un service supplémentaire à l’utilisateur.

Des applications déjà concrétisées

Des vêtements connectés sont d’ores et déjà disponibles sur le marché. Percko et ses T-shirts aidant à garder une bonne posture afin de lutter contre le mal de dos, la veste connectée de Levi’s et Google, Spinali et ses jeans permettant de suivre un itinéraire par vibration grâce à la géolocalisation et ses maillots qui alertent quand vient le moment de mettre de la crème en fonction de la mesure des UV… Le textile intelligent est une réalité.

Des projets pleins les cartons

Le concept de « textile numérique » émerge avec des fibres qui seront aussi porteuses de systèmes de génération d’énergie, ou contrôle de la santé, aptes à s’adapter à chaque individu. Guillaume Tartare, chercheur au Gemtex, estime que « dans une dizaine d’années, nous aurons de purs textiles électroniques par nature et non plus par ajout. Les futures ambitions du nouveau textile sont qu’il n’y ait plus de composants, mais que le textile lui-même devienne électronique ». Alors, demain, tous des « Marvels » ?

J.B.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici