Les managers et dirigeants d’entreprises sont-ils suffisamment formés ?

Si bien des managers et dirigeants d’entreprises, créateurs comme repreneurs, ont une formation initiale, celle-ci n’est pas toujours suffisante pour affronter les multiples défis auxquels ils peuvent être confrontés dans l’exercice de leurs fonctions de direction.

La direction d’une équipe, d’un projet et à fortiori d’une entreprise est en effet une tâche complexe, qui exige une multitude de savoir-faire comme de savoir-être. Se former pour acquérir ces compétences s’impose donc comme indispensable.

Conduire un projet ou diriger une entreprise, un métier à part entière

Beaucoup de managers ou de dirigeants d’entreprises sont des experts dans leurs cœurs de métier, qu’il s’agisse de comptabilité, de marketing ou de menuiserie. Cependant, ces compétences initiales, si elles sont bien entendu essentielles, ne suffisent malheureusement pas à assurer la réussite d’un projet ou la pérennité et le développement d’une entreprise.

La formation initiale de ces per-sonnes, qu’elle soit académique et complétée par l’expérience ou pleinement empirique, se doit donc souvent d’être complétée. Car être manager, et encore plus être patron est un métier en soi, qui demande des compétences spécifiques qui ne sont pas celles du métier de base.

Il convient de savoir gérer la comptabilité de l’entreprise, d’être au fait des règles juridiques et administratives. Il faut aussi être capable de diriger le travail des autres, les salariés ou prestataires, et à ce titre exercer un leadership et un management efficace pour obtenir les résultats souhaités. Toutes ces compétences, tous ces savoirs ne sont ni innés ni instinctifs, et le recours à des partenaires, s’il est évident pour certaines problématiques comme la comptabilité, n’est pas toujours suffisant. Se former est par conséquent une nécessité.

Oser se former pour acquérir des savoirs essentiels

Beaucoup de dirigeants, pour acquérir ces compétences complémentaires qu’ils n’ont pas et qui leur sont pourtant indispensables, en comptabilité, gestion administrative ou management, comptent sur leur expérience, surtout dans les petites et moyennes entreprises. Cette méthode d’acquisition des savoirs est bien sûr pertinente, l’expérience l’est presque toujours, mais elle doit pourtant être complétée.

Ceci peut passer par la formation continue, par exemple pour les cadres qui en auraient besoin pour progresser et assurer leurs missions, et ce notamment en matière de management pour la conduite de projets. Cependant, cela n’est pas toujours possible, pour des raisons de temps et de disponibilités, et ce sera souvent le cas pour des dirigeants de PME qui doivent assurer seul la direction de leurs entreprises.

Le recours au coaching pour apporter des réponses à des problèmes concrets

La formation continue, si elle s’efforce de rester aux prises avec le réel, est parfois considérée comme encore trop académique par certains chefs d’entreprises, qui ont besoin de réponses concrètes et immédiates à leurs problématiques. Le recours à des consultants ou encore au coaching s’impose pour eux comme une réponse adéquate. Ces intervenants extérieurs apportent au sein de l’entreprise leur expertise et leur regard neuf, et permettent le plus souvent de mettre en place des réponses adaptées aux problématiques des dirigeants, voire les aident à trouver par eux-mêmes les solutions les plus pertinentes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

17 − quatorze =