Skateboard et trottinettes électriques sont éligibles au forfait « mobilités durables » depuis le 1er janvier 2022. Une prime défiscalisée de 500 euros, c’est le nouveau titre-mobilité.

Les nouveaux moyens de déplacement, trottinette et skateboard électriques, sont désormais accessibles à une toute nouvelle prime pour rembourser les trajets du domicile au travail.

Désormais, les employeurs pourront vous rembourser votre trajet quotidien domicile-travail, dans la limite toutefois de 500 euros par an. Le système s’inspire tout simplement du même principe que les tickets restaurants

Une bonne nouvelle pour les salariés

C’est bien évidemment une très bonne nouvelle pour les salariés se déplaçant avec ce type de moyen de transport. Cette décision fait suite à un amendement adopté à l’Assemblée nationale, datant du 12 novembre dernier. Le titre-mobilité doit comporter certaines obligations, dont le nom du salarié en question, et le nom de l’entreprise émettrice, sans oublier la durée de la validité du titre, fixé par l’émetteur lui-même, avec obligation de s’étendre au minimum jusqu’au dernier jour civile de l’année en cours. 

Les demandes se font en ligne, sur le site demarches-simplifiees.fr, un site officiel de l’État.

La demande de base, effectuée par le député LREM Damien Pichereau (élu dans la Sarthe), prévoyait simplement une prise en charge de l’employeur, dans le cadre du forfait mobilités, principalement des engins personnels motorisés comme la trottinette électrique par exemple.

Mais le législateur est allé plus loin en incluant également les gyropodes, monoroues, patinettes électriques sans oublier les skateboards motorisés et les hoverboards.

Attention, ce dispositif de prise en charge est facultatif pour l’entreprise

C’est à l’employeur de décider de cette prime ou pas. Elle n’est donc pas obligatoire et elle est complètement défiscalisée. Par ailleurs et pour mémoire, l’employeur peut également décider la prise en charge des frais de carburant entre le domicile et le travail de ses employés dans la limité de 600 euros annuels, et ne sont pas imposables.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

2 × deux =