Située dans les Ardennes à quelques kilomètres de Charleville-Mézières, la friche Porcher va accueillir les cycles Mercier.

La marque iconique et centenaire, qui a notamment équipée Raymond Poulidor, va donc quitter son berceau stéphanois. C’est dans cette friche située dans la ville de Revin (Ardennes) que Mercier va relocaliser une partie de son outil de production et investir 2,4 millions d’euros. Selon le patron de Mercier, Jean-Marc Seghezzi, l’usine devrait voir le jour en fin d’année. Ce dernier est à la tête du propriétaire de la marque Mercier : le fonds d’investissement luxembourgeois Starship Investments.

Pas complètement « made in France »

Une centaine d’emplois pourraient voir le jour à court terme et plus de 250 d’ici 5 ans. Auparavant fabriqués en Asie, les vélos Mercier ne seront pas entièrement « made in France » : au début, seuls les cadres sortiront de l’usine de Revin. Mais à terme, Jean-Marc Seghezzi souhaite relocaliser la production de jantes et de guidons.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

treize − 12 =