La marque Chevaliers d’Argouges est une marque jeune, elle n’a été créée qu’en 1991, par David Meiss, un chocolatier de renom de génération en génération, ainsi que par son associé, Bertrand Pierre (Lionel Pierre, prendra le relais). Depuis, l’entreprise prospère et vise l’international.

L’entreprise est implantée en Normandie depuis 28 ans, à Moyon maintenant, dans le département de la Manche (50) en Normandie, mais elle a débuté la fabrication de ses chocolats à Gratot (Manche), juste à côté du château. Le nom de la chocolaterie porte en fait un nom directement inspiré de la grande histoire locale, en hommage aux chevaliers du château, qui portaient haut les valeurs de courage, d’intégrité, de fidélité et de moralité.

Un chocolat portant haut les valeurs de la Normandie

Depuis 1996, la chocolaterie propose ses produits qui sont tous issus de l’agriculture biologique, bien que le bio ne soit à la mode. L’entreprise a déjà déménagé deux fois, afin de s’agrandir, mais toujours en Normandie, son territoire de cœur.

Chevaliers d’Argouges, c’est 805 tonnes de chocolats par an

L’évolution de l’entreprise est spectaculaire. En 1991, lors de la création, seulement trois personnes et quelques kilos pour le commerce local, passant d’un local de 160 m2 à 720 m2 et de 3 personnes à 15. Puis l’entreprise s’agrandit de nouveau pour passer à 3500 m2, puis 5 100 m2, avec une possibilité d’extension de 3 0000m2 supplémentaire à Moyon cette fois.

En 2022, voire 2023, l’extension des locaux est déjà programmée. Au passage, l’entreprise s’est développée avec 150 salariés et plus de 806 tonnes de chocolat par an !

Le chiffre d’affaires de la société est de 17 millions d’euros pour 2021, faisant 60% de son chiffre d’affaires pendant les fêtes de Noel et entre 20 et 25% aux fêtes de Pâques.

Une présence indispensable en Grande Distribution

Un développement se fait également avec la Grande Distribution, c’est indispensable. C’est pourquoi la chocolaterie a créé d’autres marques, La Licorne, réservée aux boulangerie-pâtisseries des grandes et moyennes surfaces (Carrefour, on y trouve également les chocolats vendus sous la marque d’Argouges au demeurant). Le palais d’Ebène est réservé aux réseaux bios, Biocoop, Naturalia, etc.

Les chocolats d’Argouges sont diffusés sur le territoire national, mais aussi en Suisse, Belgique et au Danemark, on trouve même la marque à Tokyo.

L’essor de la chocolaterie passe aussi par un développement important l’international et la direction le sait bien. L’Asie et son gigantesque marché est particulièrement visée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

15 + 12 =