Baptisée «42», l’école créée et financée par Xavier Niel, le patron de Free, sort des sentiers battus. Entièrement gratuite, elle accueille un millier d’élèves entre 18 et 30 ans sans condition de niveau mais avec une sélection draconienne pour une formation intensive au codage informatique.
 

En 2013, le sulfureux et patron de Free créait le buzz en lançant son école d’un nouveau genre, aux côtés de Florian Bucher, Nicolas Sadirac et Kwame Yamgnane. Les particularités de 42 ?

L’accessibilité, la gratuité et la pédagogie atypique.

42 développe en effet un système d’éducation autogéré : le Peer 2 Peer learning, une formation participative qui permet aux apprenants de résoudre les problèmes par l’entraide et de libérer toute leur créativité grâce à l’apprentissage par projets.

Pour intégrer l’école ?

Avoir entre 18 et 30 ans, être «born to code» et passer un premier test d’aptitudes en ligne. À l’issue de cette épreuve, 4.000 élèves «admissibles» intègrent 1 mois la «Piscine». Dans cet immense open space, ils doivent réaliser un projet et seuls les 100 meilleurs bénéficient de la formation.

Ouverte 7j/7 et 24h/24, l’école donne le ton : «Nous ne sommes pas là pour transmettre du savoir, les étudiants apprennent à coder tout seul, en faisant des erreurs», indique Kwame Yamgnane, DG de l’école. Loin de proposer un modèle classique, le diplôme n’est pas reconnu par l’État. Mais qu’importe, selon Xavier Niel qui veut «former les Bill Gates de demain», les diplômés du 42 intéressent déjà les entreprises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici