Leader du code barre, le nantais Armor rachète son concurrent américain

N°1 mondial du ruban transfert thermique pour l’industrie, avec 45% de parts de marché, le groupe nantais Armor (372 millions d’euros de chiffre d’affaires) continue sa marche en avant et rachète son principal concurrent en Amérique du Nord : l’américain IIMAK (100 M€ de chiffre d’affaires, 450 de salariés), propriété du fonds Acon Investments.

Dirigée par l’entrepreneur Hubert de Boisredon, l’ETI nantaise installée à La Chevrolière, au sud de Nantes, confirme ainsi sa domination sur son secteur. Elle adresse l’ensemble des secteurs industriels : santé, automobile, télécoms, aérien, agroalimentaire… Sa solution permet notamment d’imprimer des code-barres, des dates de péremption ou n’importe quelle donnée sur un emballage pour certifier la traçabilité d’un produit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

quatorze − trois =