Traditionnellement, le Smic augmente automatiquement au 1er janvier. Devant la conjoncture difficile supportée par les salariés, associée à une très forte inflation, notamment de la hausse des prix de consommation courante, le gouvernement va procéder à une augmentation de 2,65% au 1er mai.

Cette augmentation est prévue en cas d’inflation importante (article 3231 du Code du Travail), ce qui est bien le cas en cette période ! Il faut savoir que cette seconde augmentation intervient dès que l’indice des prix progresse d’au moins 2% par rapport à la dernière revalorisation, en tenant compte des 20% des ménages les plus modestes.

Dans ces conditions, le Smic doit augmenter dans les mêmes proportions, mais cette année, le gouvernement va donner un petit coup de pouce supplémentaire.

Les employeurs dans l’obligation de respecter cette augmentation

Le taux horaire brut va passer de 10,57 € à 10,85 €. Cela signifie en net 1 302,64 € au lieu de 1236 €, une augmentation donc de d’un peu moins de 34 €, sur une base de 35 heures par semaine.

Si l’on tient compte de la prochaine augmentation, entre mai 2021 et mai 2022, le Smic aura bénéficié d’une augmentation de 5,9 %.

Il faut rappeler que cette augmentation doit être respectée par l’employeur, en cas de défaillance de ce dernier, il risque une amende de 1 500 € ainsi que des sanctions, pouvant le condamner à verser des dommages et intérêts au salarié.

Et que se passe-t-il chez nos voisins européens ?

Les 27 membres de l’Union Européenne ne sont pas logés à la même enseigne. Parr exemple, 6 pays de l’UE ne dispose pas d’un salaire minimum garantit, il s’agit de l’Autriche, le Danemark, Chypre, Finlande, Suède et Italie.

En 2022, les disparités entre les différents salaires minimums sont très importantes. Seulement huit pays européens proposent un « Smic » à plus de 1 000 €, avec en tête, non pas l’Allemagne comme on pouvait le penser, mais le Luxembourg avec 2 256,95 €.

L’Irlande est à 1 774,5 €, tandis que les Pays-Bas sont à 1 725 €. On retrouve la Belgique avec 1 658,23 € et l’Allemagne (1 621 €). Nos amis Portugais sont à seulement 822,50 € et l’Espagne 1 125,93 €.

Du côté des retardataires, on retrouve beaucoup de pays de l’est, l’Estonie (654€), Croatie (623,7€), la Lettonie (500 €), Lituanie (730 €), République Tchèque (651,70 €), Roumanie (515,26 €), Slovaquie (646 €), tandis que la Slovénie se démarque avec 1074,43 €.

Le plus petit minimum garantit est en Bulgarie avec 332,34 €.

On le voit donc, l’Europe marche en ordre dispersé sur la question du salaire minimum garantit et la France se situe en 6eme position.

Angelina Hubner

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

2 × 3 =