Le recrutement au-delà des idées reçues : des réalités très différentes

Le recrutement est devenu un sujet majeur dans notre actualité, en proie à de nouvelles contradictions et difficultés qu’auraient les entreprises à embaucher. Mais qu’en est-il réellement ? Pour en savoir davantage, regards sur les problématiques du recrutement aujourd’hui avec Anne Chevillotte, co-dirigeante de TRANSEARCH Paris, cabinet international d’Executive Search, spécialisé dans la recherche de profils Top et Senior management, classé dans le top 10 par l’AESC.

Des réalités bien différentes entre les générations et les niveaux de responsabilités

TRANSEARCH Paris accompagne aussi bien des grands groupes internationaux que des ETI françaises, lui offrant une vision globale des problématiques liées au recrutement. Si la crise de la Covid-19 a encouragé les réorientations, insufflé une dynamique de questionnement autour de la quête du sens ; cela a moins touché les profils de Top Management, plus enclins à gérer la crise que s’accorder la possibilité de quitter leurs fonctions, le nombre des démissions des cadres supérieurs reste à nuancer : le contexte incertain de l’économie modifie les lignes. Nombreux cadres supérieurs mesurent leurs prises de risque au changement même s’ils aspirent à davantage d’impact. L’effet de « grande démission » touche davantage les profils de middle management ou les jeunes actifs plus enclins à prendre d’autres virages professionnels. La « Grande Démission » reste à relativiser.

L’importance des contextes économiques et politiques mondiaux

L’économie est mondialisée, et les entreprises sont impactées par le contexte international. La pandémie de la Covid-19 a rappelé l’interdépendance des pays. En 2022, le conflit en Ukraine crée des tensions sur l’approvisionnement en énergie, et fait craindre le retour d’un cycle inflationniste. Ces éléments ont un impact sur les entreprises, qui arbitrent leurs priorités dans la gestion de leurs coûts, et modifient leurs objectifs stratégiques et donc leurs recrutements. Cependant, les crises peuvent aussi générer de nouvelles opportunités. Ceci se vérifie dans les secteurs dits vitaux de la santé ou de l’agroalimentaire, mais aussi ceux portés par les enjeux de l’énergie renouvelable, de la défense comme de la technologie. TRANSEARCH reste optimiste sur la croissance du marché du recrutement en top management, mais conscient qu’elle ne se fera pas sans la prise en compte des évolutions globales de la société. 

La prise en compte des évolutions de la société : replacer l’humain au cœur des process

La crise de la Covid aurait-elle, finalement, été un révélateur ? TRANSEARCH constate aujourd’hui des évolutions dans les demandes des salariés, que les entreprises se doivent de prendre en compte. Cela concerne les problématiques de qualité de vie au travail, une demande accrue de télétravail pour concilier vies privées et professionnelles, mais aussi des questions autour du sens et de l’incarnation de valeurs. Les entreprises sont confrontées à des injonctions contradictoires, entre leur souci de rentabilité (voire de pérennité) et leurs impacts sur la préservation de l’environnement, dont les jeunes générations sont le fer de lance. Ces évolutions amènent aujourd’hui les entreprises à repenser leurs principes de modes de management, et à favoriser ainsi via des recrutements externes, l’apport de nouvelles compétences, de nouvelles visions et personnalités pour répondre aux évolutions de la société.

Plus d’infos : www.transearch.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

un × trois =